Accueil Bgayet Menace de glissement de terrain

KHERRATA - La RN9 fragilisée à Tala N’Tbabort

Menace de glissement de terrain

173

En évolution lente, un glissement de terrain est en train de se produire sur le côté bas de la fontaine publique Tala N’Tbabort, située au PK59+500 de la RN9 traversant le centre-ville de Kherrata. Si un tel phénomène se poursuit, il menacera la stabilité du corps de la chaussée. Ainsi, ce glissement risque de provoquer la coupure de la circulation sur plusieurs mètres et même de se prolonger en cas de fortes intempéries qui pourraient s’abattre dans la durée. D’ailleurs, le ruissellement de l’eau des pluies enregistrées depuis quelques temps ont causé l’inclinaison d’une partie de la chaussée, au niveau de ce point kilométrique menacé par la déstabilisation.

Une zone, a-t-on rappelé, déjà touchée par ce phénomène qui s’accentue, en raison d’un mouvement du sol aggravé par une érosion apparente. Celle-ci s’amplifie dans la partie basse de la chaussée. En effet, ce site a tendance à connaître une évolution vers le vide, en l’absence d’un mur de protection pouvant arrêter ce phénomène. Cela peut avoir des répercussions négatives et causer des désagréments aux usagers de la RN 09 via le centre-ville.

D’ailleurs, dans un passé récent, des fissures importantes sur plusieurs mètres, dues aux infiltrations des eaux, ont poussé la Subdivision des travaux publics de Kherrata (STP) à intervenir pour effectuer des travaux de remise en état. Elle a alors réhabilité les parties dégradées afin d’éviter d’éventuels accidents de la circulation. Mais la situation est inquiétante dans la mesure où la détérioration de cette partie de la route est apparente, notamment l’inclinaison vers le bas de la chaussée.

Le ruissellement et l’accumulation des eaux de diverses origines la traversant convergent et se déversent dans la zone instable menacée par le mouvement du sol pour finir dans l’oued Agrioune, situé à plusieurs centaines de mètres plus bas. En tout cas, des mesures doivent être prises pour parer aux risques d’affaissement de cette zone. A ce sujet, une source proche du dossier à la Subdivision des travaux publics de Kherrata a informé que des travaux de confortement sont nécessaires et que ce problème est déjà pris en charge par la Direction des travaux publics (DTP) qui a engagé un bureau d’études à cette effet.

S Zidane