Accueil Bgayet On reparle de «la grande usine»

El-Kseur - Traitement des déchets ménagers

On reparle de «la grande usine»

325

Une grande usine de traitement et de valorisation des déchets sera bientôt réalisée dans le pôle industriel d’El-Kseur. Elle traitera dans un premier temps, indique-t-on, 400 tonnes de déchets par jour avant d’atteindre sa vitesse de croisière, qui est 800 tonnes par jour. Ce projet, une fois mis sur pied, se chargera du traitement, souligne-t-on, des déchets de toutes les communes de la wilaya. Cela ne manquera pas de soulager les responsables locaux chargés de l’hygiène et de l’environnement.

M. Ali Gharbi, président de l’APC d’El Kseur, où sera implanté cette usine, a déclaré, au micro de la radio locale : «Le projet d’une très grande usine de traitement et de valorisation des déchets est prévu, ici, au pôle industriel. Elle devait entrer en fonction, il y a une année. Mais sa construction n’a pas commencé. Une fois réalisée, elle concernera toutes les communes de la wilaya. Elle commencera par traiter 400 tonnes de déchets par jour avant d’arriver à 800 tonnes par jour. Les gérants de l’usine ont prévu aussi la création d’un centre de formation professionnelle pour leurs travailleurs qui, une fois en poste, récupéreront du carton, du plastic, du fer et de l’aluminium, entre autres.

Ils récupéreront aussi des déchets organiques pour faire du compost, qui est un engrais naturel très fertilisant, qu’ils vendront aux fellahs.» Le P/APC d’El Kseur a conclu en espérant que le projet va réussir, car il sera d’un grand apport pour la wilaya. En effet, chacun appelle de tous ses vœux à sa concrétisation et qu’il ne soit pas jeté, comme l’ont été beaucoup d’autres projets, aux calendes grecques. S’il voit le jour, ce projet supprimera beaucoup de points noirs dans les communes.

A noter que des décharges sauvages et nauséabondes enlaidissent le paysage. Les déchets des communes sont déversés le long des routes, des oueds et même sur les plages, empoisonnant la vie des habitants et celle des responsables des communes chargés de l’hygiène, qui éprouvent toutes les peines du monde pour trouver des solutions à cet épineux problème.

B Mouhoub.