Accueil Bgayet Opération «Plages propres pour tous»

Pour assurer un bon accueil aux estivants

Opération «Plages propres pour tous»

300

Une opération de nettoyage des plages a démarré le week-end dernier. Elle est organisée par la DJS locale, en collaboration avec celles de Sétif et de Bouira et plusieurs associations de jeunes de la région.

Le but était de redonner un visage plus attractif à la côte bougiote, souillée par les ordures ménagères et autres détritus, en vue de la saison estivale 2019. 3 697 jeunes, 2 505 filles et 1 192 garçons, membres et adhérents de plusieurs associations et établissements de jeunes, ont pris part à cette opération, en plus de quelques volontaires.

Ils sont venus principalement des localités de Béjaïa et des wilayas de Sétif et Bouira. L’opération a touché sept sites les plus fréquentés du littoral, à savoir les Aiguades, El Maghra, Tichy, Aokas, Souk El Tenine, Melbou et Beni Ksila.

Avec l’avènement de la saison estivale, la wilaya de Béjaïa, région balnéaire par excellence, s’apprête à accueillir des milliers d’estivants et de touristes, comme chaque année.

Pour permettre à ces derniers d’échapper à la chaleur torride des villes de l’intérieur et passer des vacances agréables en bord de mer, sans risques sanitaires surtout, la DJS a eu la bonne idée d’initier cette opération.

«Faire participer les enfants vise à les sensibiliser contre la pollution et le risque de la prolifération des déchets en plastic», a affirmé l’un des encadreurs. Rappelons qu’avant cette opération, toutes ces plages offraient un paysage désolant.

La côte bougiote était envahie par des bouteilles en plastic, de canettes vides, des sachets, du verre et d’autres déchets, ce qui altérait grandement la beauté de ces sites naturels.

Le problème du traitement des déchets industriels et des ordures ménagères est devenu un vrai casse-tête pour les autorités de la wilaya de Béjaïa. Vu le relief et la densité de la population, des communes sont dans l’incapacité de trouver des terrains où implanter des décharges contrôlées, alors certaines d’entre elles se débarrassent des ordures collectés à même la côte ou sur le lit de la rivière Agrioune. En période de houle, la mer, à son tour, rejette tous les détritus pour les voir entassés sur les plages. Durant cette journée, en plus d’avoir été utile, en nettoyant toutes ces surfaces, les enfants ont en bien profité pour jouer et s’offrir un bol d’air frais.

Ces petits enfants, qui nettoient les plages chaque année, sont loin d’être découragés. Ils étaient pleins de bonne volonté pour continuer à combattre cette pollution galopante qui met en danger non seulement la flore et la faune maritime, mais aussi l’espèce humaine. Aux responsables et aux adultes de suivre l’exemple de ces enfants, car continuer à polluer et organiser des opérations de nettoyage occasionnelles peut s’avérer insensé.

Il est temps de réfléchir sérieusement à un remède radical pour stopper ce phénomène et préserver la santé publique.
Sami D.