Accueil Bgayet Pression sur le gaz butane

Ath Mellikèche

Pression sur le gaz butane

163

Comme le gaz naturel n’est pas encore installé dans la commune perchée d’Ath Mellikèche, les habitants recourent au gaz butane pour les différents usages domestiques. La pression s’accentue sur cette denrée de première nécessité avec le froid, la neige et les pluies qui ont fait leur apparition, ces derniers jours, de façon plus intense dans cette localité nichée sur l’un des contreforts méridionaux de la chaîne montagneuse du Djurdjura, à près de 1000 mètres d’altitude.

La majorité des 25 villages composant cette municipalité sont situés en haute montagne, où le climat est rude et la vie de tous les jours ne fait guère de « cadeaux ». La bonbonne de gaz butane devient un « luxe » et un produit rare et onéreux, car la demande afflue! Les rares dépôts de vente de gaz butane de cette commune sont pris d’assaut au quotidien, mais toujours est-il, la demande dépasse largement l’offre, ce qui contraint les habitants d’Ath Mellikèche à se déplacer jusqu’à Tazmalt pour s’en procurer.

La pénurie de cette commodité est enregistrée surtout dans les villages isolés et non pourvus en ce produit. Des ménages dans un état de désespoir et de dénuement recourent à l’utilisation comme jadis de bois de chauffe et de grignon pour remonter la carence en gaz butane. Devant cette situation qualifiée de lamentable, les habitants de la commune pressent les pouvoirs publics afin de raccorder leur localité au réseau de gaz de ville.

Un projet de branchement du village Aguentour à cette énergie a été même entamé, il y a quelques mois de cela, mais les travaux piétinent encore ! Le projet est au stade de la pose des canalisations. Les habitants demandent que les travaux soient relancés et généralisés à tous les autres villages de la commune pour «en finir avec cette situation qui n’a que trop duré», insistent-ils.

Syphax Y.