Accueil Bgayet Quel est le rôle des associations ?

CHELLATA - Développement local

Quel est le rôle des associations ?

298

Le village Fethoune, dans la commune de Chellata, a abrité, la semaine dernière, une rencontre entre différentes associations, sous le thème «Implication et participation citoyenne pour un développement local durable». Plusieurs associations et partenaires ont pris part à cette réunion, dont l’Association culturelle pour le développement communautaire, l’association Tuder t N Fethoune, ACJE de Biziou, Tar a du village Aït Hayani, Etoile culturelle d’Akbou (Centre d’écoute et d’orientation). Étaient également présents, le vice-président de l’APC de Chellata, le président de la Commission jeunesse de l’APW de Béjaïa, le représentant de la délégation de l’Union européenne en Algér ie et le chargé du suivi des projets, au niveau de la Cellule exécutive du programme «Concerté pluri acteurs Algérie (Joussour)».

«C’est quoi la participation citoyenne ? Quel constat peuton faire, au sujet de la participation citoyenne, au projet de développement mis en place par les associations ? Que faire pour rendre le citoyen acteur de son territoire, sans être dans l’attente de solutions de la part des pouvoirs publics, qui n’arrivent souvent pas ? Ces questions et bien d’autres ont pu être abordées et largement discutées durant cette journée pleine d’enseignements et d’apprentissage», a expliqué Karim Slimani, président de l’association Tudert N Fethoune.

Des témoignages d’acteurs associatifs, tels les animateurs du Centre d’écoute de Sidi Ali, ont clairement montré que la femme peut être la clé d’une implication citoyenne active et effective, «pourvu qu’on la mette dans des conditions optimales, celles liées aux conditions sociales, aux us et au contexte local», a-t-on ajouté. Pour agrémenter la rencontre et permettre des échanges moins formels, une petite balade dans les ruelles du village Fethoune a été programmée, au grand bonheur des participants.

Les visiteurs ont beaucoup apprécié les lieux, à l’image de Tajmaât et de son olivier millénaire, l’ancienne fontaine, l’église du village, qui côtoie la mosquée et dans laquelle se sont déroulés les travaux de la rencontre, mais aussi l’espace du jardin pédagogique que l’association a aménagé et construit, après avoir été longtemps abandonné. Il est à souligner que l’association Tudert N Fethoune et l’Association culturelle pour le développement communautaire sont les principaux initiateurs de cette activité. «De telles rencontres permettent de connaître l’autre et d’échanger de bonnes pratiques mais aussi de bénéficier des expériences des uns et des autres», a conclu Karim Slimani.
M. Ch.