Accueil Bgayet Surcharge des classes à Maâla

Sidi Ayad

Surcharge des classes à Maâla

66

L’école primaire du village Maâla situé en aval du chef-lieu de la commune de Sidi Ayad souffre d’un surplus d’élèves. Leur croissance accrue a ainsi créé un déséquilibre entre les besoins de scolarisation et les capacités d’accueil de l’établissement, a-t-on appris. «Notre village connaît une concentration démographique exceptionnelle. Elle est parmi les plus élevées de la commune. Cela a généré un besoin tout aussi accru en matière de scolarisation, d’où cette pression sur l’école», a déclaré un parent d’élève de Maâla.

Un instituteur exerçant dans cette école a, pour sa part, confié que le staff pédagogique est contraint d’opter pour une double vacation des locaux, comme solution provisoire, en attendant l’éventuelle construction de nouvelles classes. «Cette solution n’en est pas une, en réalité. C’est une option transitoire, imposée par le manque de places pédagogiques. Si cette situation venait à perdurer, elle risque d’impacter négativement le cursus des apprenants», a-t-il alerté. Mohand Cherif Boukerouis, le premier magistrat de la commune, a fait savoir, pour sa part, que la municipalité a déjà entrepris des démarches afin de trouver une solution à ce problème persistant.

«Nous avons proposé la réalisation de deux locaux pédagogiques, en surélévation ou en extension, et attendons l’accord des instances concernées», a-t-il confié. Et le P/APC de poursuivre : «On a alloué une subvention de 8 millions de da pour la construction de deux classes. Une à l’école de Maâla et l’autre au primaire du village Iftissen, lequel est en bute au même problème de sureffectif. C’est un début de solution, en attendant une rallonge budgétaire.»

N. M.