Accueil Bgayet Un poste avancé ouvert

Béni Maouche - Protection civile

Un poste avancé ouvert

185

Les capacités de secours et d’intervention de la Protection civile de Béjaïa viennent d’être renforcées à la faveur de l’inauguration, dernièrement, d’un poste avancé de la Protection civile au niveau de la commune montagneuse de Béni Maouche, dont les forêts, richement peuplées de chênes verts, sont exposées aux menaces d’incendies.

Ce poste avancé est équipé de moyens matériels, d’une ambulance et de camions de pompiers, permettant aux éléments de la Protection civile d’intervenir en cas d’incendie ou d’accident. Avant l’ouverture de ce poste avancé, la commune de Béni Maouche dépendait de l’unité de la Protection civile de la daïra de Seddouk.

En 2017, plusieurs feux de forêt avaient été signalés au niveau de cette région, où l’on avait enregistré la calcination de pas moins de 20 hectares de chênes-lièges. Par ailleurs, la direction de la Protection civile de Béjaïa prévoit la réception, d’ici la fin de l’année en cours, de trois nouvelles unités, implantées respectivement à Tichy, Chemini et Ouzellaguen. Le choix de ces régions n’est pas fortuit. En effet, la commune d’Ouzellaguen dispose d’une grande zone industrielle, ce qui impose l’implantation d’une unité de secourisme de sapeurs-pompiers.

Quant aux communes de Chemini et Tichy, elles sont classées à un degré de sensibilité très élevé aux feux de forêt, suivant la carte de sensibilité du patrimoine forestier de toute la wilaya de Béjaïa, élaborée par la Conservation des forêts. Cette carte, qui classe les 52 communes de Béjaïa selon le risque d’incendie, a été établie pour faciliter la gestion des moyens d’intervention. Selon ce document, douze communes ont un degré de sensibilité très élevé aux feux de forêts et sont classées dans la zone rouge. Quinze communes ont un degré élevé et quinze autres ont un degré moyen, alors que dix municipalités ont un degré faible.
B. S.