Accueil Bgayet Une aubaine pour les artisans

16e Salon national de l'artisanat

Une aubaine pour les artisans

118

La Direction de l’artisanat et des métiers de la wilaya de Béjaïa organise, en collaboration avec les Directions du tourisme et de l’éducation, du 17 au 23 août 2019, au CEM Ouarouf, ex-Les concessions, sis boulevard de l’ALN, la 16e édition du Salon national de l’artisanat.

Comme durant l’édition précédente, 35 exposants représentant les différentes spécialités de l’artisanat, venus de dix wilayas, participent à cette manifestation, en occupant les chapiteaux dressés à leur intention dans la cour de l’établissement.

Les wilayas représentées sont, précise Nourredine Sadeli, chef de service à la Direction de l’artisanat et des métiers, chargé de la promotion de l’artisanat, Tizi-Ouzou, Bouira, Constantine, Biskra, Batna, Médéa, Ghardaïa, Boumerdès, Blida et Béjaïa, wilaya d’accueil.

A noter que chaque wilaya a apporté une portion de sa propre culture et de son style de fabrication de produits artisanaux. En effet, les bijoux traditionnels de Batna diffèrent de ceux de Tizi-Ouzou, les tapis de Ghardaïa ne sont pas tout à fait les mêmes que ceux des autres wilayas….

De ce fait, les visiteurs auront le choix entre les bijoux traditionnels, la vannerie, la poterie, la sculpture sur bois, le cuir, les tapis, les habits et le savon traditionnels, le miel et les pâtes alimentaires réalisées à la main. Les exposants, pour leur part, sont à dans l’attente des visiteurs de 9h jusqu’à 22h pour leur faire connaître et leur vendre leurs produits. Il est à signaler que la date du déroulement de ce Salon est bien choisie, car Béjaïa est en cette période la destination de nombreux touristes qui apprécient la beauté de ses plages et ses criques paradisiaques.

Aussi, les estivants aiment bien marquer leur séjour dans la capitale des Hammadites par l’achat d’un souvenir, à l’instar d’un bijou, une céramique, un tapis ou un habit traditionnel. L’avantage principal de ce Salon est de permettre aux exposants de faire connaître leurs produits et de les écouler mais aussi de se connaître, entre artisans, et d’échanger leurs idées sur les techniques de fabrication des différents produits.
B Mouhoub