Accueil Bgayet Une menace pesante sur l’environnement

BOUDJELLIL - Décharge d'Ichikar

Une menace pesante sur l’environnement

223

La décharge d’Ichikar, sise à équidistance entre les chefs-lieux communaux de Boudjellil et Tazmalt, fait encore parler d’elle.

Cet immense dépotoir qui s’étend sur une dizaine d’hectares est un véritable « cataclysme » naturel, en ce sens que des monticules d’ordures ménagères et industrielles s’étalent sur une vaste surface sur le lit et les berges de l’oued Assif Aâbbas (oued Sahel).

Cette méga-décharge continue de polluer les environs en menaçant même l’écosystème. L’eau de l’oued qui coule encore, même si à un débit faible, se trouve chargée de lixiviat et autres produits chimiques toxiques en sus des immondices, la rendant polluée à l’extrême. Même sa couleur est bleuâtre, en plus des odeurs pestilentielles qui s’en dégagent. Pourtant, la volonté de procéder à son éradication a été exprimée par les différents walis qui se sont succédé à la tête de la wilaya, mais force est de constater que rien n’a été entrepris. Cette décharge reçoit les déchets de plusieurs communes limitrophes, telles Boudjellil, Tazmalt, Aït R’zine et Ighil Ali.

À l’arrivée de la saison estivale, les risques d’apparition des maladies notamment des MTH (maladies à transmission hydrique) se multiplient, étant donné que la décharge est située sur une nappe phréatique, d’où les risques de son infiltration (si ce n’est déjà fait) par des métaux toxiques comme l’arsenic, le plomb, le mercure et bien d’autres. Pire encore, des forages sont situés à quelques centaines de mètres de cette méga-décharge, ce qui accentue encore les risques de contamination.

En sus de cela, il y a des risques de départs de feux, car des feux sont allumés pour incinérer les déchets et ce, afin de faire diminuer leur volume, ce qui constitue un danger imminent de déclenchement d’incendies, d’autant plus que les alentours de cette rivière sont longés d’oliveraies.

« Il est vraiment urgent que les autorités de wilaya interviennent pour éradiquer la décharge d’Ichikar, car elle ne cesse de s’étendre et d’enfler en causant d’énormes dommages à l’environnement et en faisant planer de graves ennuis de santé sur la population des communes de Tazamlt et de Boudjellil » alerte un habitant de Boudjellil.
Syphax Y.