Accueil Bgayet Vaste programme de solidarité au profit des enfants nécessiteux

4 000 trousseaux scolaires à distribuer

Vaste programme de solidarité au profit des enfants nécessiteux

64

Fidèle à sa tradition à la veille de chaque rentrée scolaire, la Fondation de Béjaïa pour la culture et les sciences s’apprête à mener une vaste campagne de solidarité, en faveur des enfants orphelins et issus de familles démunies.

Au total, 4 000 trousseaux scolaires (cartables contenant les fournitures scolaires nécessaires, en plus de tabliers) seront distribués par cette association caritative aux enfants issus de familles démunies, avant la rentrée des classes. «On envisage de distribuer 4 000 trousseaux d’articles scolaires à des enfants nécessiteux à travers la wilaya. On a déjà entamé l’opération par la remise de 57 trousseaux à des enfants ayant fait l’école coranique durant cet été», a indiqué un membre actif de cette Fondation à vocation scientifique et culturelle.

Œuvrant pour «l’essor de l’éducation communautaire, en vue d’un développement durable dans les domaines de la science, la culture, l’éducation et le travail bénévole», la Fondation espère, à travers cette action de bienfaisance, soulager, un tant soit peu, les centaines de familles démunies et au faible revenu. En effet, un trousseau scolaire coûte en moyenne 5 000 à 7 000 dinars (avec les livres). Pour les parents ayant trois ou quatre enfants scolarisés à charge, c’est tout simplement la saignée.

En effet, les prix affichés des articles renseignent sur la cherté d’un trousseau scolaire. A titre illustratif, un cahier de 48 pages est cédé à 22 DA, de 64 pages à 26 DA, de 96 pages à 32 DA, de 120 pages à 50 DA et celui de 288 pages à 150 DA. Le prix d’un stylo simple se situe entre 10 et 30 DA, un crayon est cédé à 15 DA, alors que le prix d’un taille-crayon varie entre 15 et 155 DA, selon sa qualité. Les prix des autres fournitures scolaires comme le compas (75 DA), l’équerre (75 DA), les ciseaux (110 DA), une règle simple (20 DA), une gomme (15 à 55 DA), des feutres à dessin (105 DA) et des crayons de couleur simples (120 DA) restent relativement chers pour les petites bourses. A ces articles et accessoires, il faudra ajouter une blouse dont le prix en moyenne est de 1 000 DA.

A noter que cette louable initiative, en faveur de cette frange démunie de la société, a été possible, souligne-t-on, «grâce aux dons des bienfaiteurs et des personnes généreuses de la région».
B. S.