Accueil Bouira La route impraticable

Ath Leqsar Elle est détériorée par les travaux en cours d’acheminement du gaz

La route impraticable

1855

La croissance du nombre d’accidents, parfois mortels, serait due dans la majorité des cas à l’excès de vitesse. C’est ce que pensent beaucoup d’habitants d’Ath Leqsar. Ces derniers ont pris, par conséquent, l’initiative de multiplier les dos d’ânes afin d’endiguer ce danger. En effet, des dizaines de ralentisseurs ont été dressés, pratiquement, sur toutes les routes. Pis encore, depuis quelques temps, des travaux d’acheminement du gaz naturel, sur l’axe Ighil Mhala-Ighzer Belghoum-Mlawa, ont lamentablement détérioré la route. La conduite principale est acheminée sur l’accotement de la route. Tandis que de grosses quantités de terre jonchent cette route prés des dizaines de conduites de raccordement, ce qui a rendu la circulation des plus embarrassantes. Pourtant, revêtue dans un passé récent, cet axe est aujourd’hui dans un état déplorable. « On peut même oublier que cette route a été goudronnée et revêtue à plusieurs reprises, dont la dernière opération ne date pas de si longtemps », regrette un automobiliste. « Il est vraiment curieux qu’à chaque fois qu’il y ait ce genre de travaux, ni les entreprises en charge ne nettoient la chaussée une fois les travaux achevés, ni les services de contrôle ne semblent les contrôler ! », s’indigne l’un des habitants. « Si l’on vient pour réaliser un projet et porter atteinte à un autre, on se demande où est l’intérêt du premier projet ? », s’interroge un autre habitant. L’anarchie qui caractérise ces travaux, s’ajoutant par conséquent aux dizaines de d’os d’ânes, ont rendu la circulation stressante et même tres dangereuse.

L. M.