Accueil Bouira Fini les fosses septiques à Sidi Yahia

Le village vient de bénéficier d’un projet pour la réalisation d’un réseau d’assainissement

Fini les fosses septiques à Sidi Yahia

1537

Le village de Sidi Yahia, relevant de la commune d’Aïn Bessam, à une vingtaine de kilomètres à l’ouest de Bouira, a bénéficié d’un projet qui permettra d’améliorer le cadre de vie des villageois. Il s’agit de la réalisation d’un nouveau réseau d’assainissement, qui s’étendra dans tous les quartiers du village. « Le débordement des eaux usées, au quotidien, dans notre village, a fait que tous les habitants ont recours aux fosses septiques. Ce qui nous pose de nombreux désagréments, notamment les odeurs nauséabondes et la dégradation du cadre de vie, mais aussi les risques de maladies et de contaminations », nous dira un villageois qui ajoutera, avec satisfaction : «On remercie vivement les pouvoirs publics pour nous avoir accordé ce projet qu’on attendait et qu’on réclamait depuis des décennies déjà ».  En effet, le projet, dont les travaux ont été lancés la semaine dernière, a été accordé dans le cadre du programme sectoriel de la wilaya. L’étude initiale a été réalisée par les services techniques de la commune. A cet effet, une enveloppe budgétaire de 5 millions de DA a été dégagée pour la concrétisation de ce projet. L’entreprise privée, en charge du chantier, qui a installé sa base logistique en face du CEM du village, doit réaliser plusieurs canaux pour faciliter l’évacuation et l’acheminement des eaux usées vers le réseau communal. Il faut dire que ce projet, tant attendu par les citoyens, permettra de recueillir les eaux usées, évacuées à ciel ouvert ou dans des fosses septiques réalisées souvent de manières anarchiques et ne répondant pas aux normes d’hygiène et de sécurité. Des eaux usées qui font planer une sérieuse menace de pollution sur les sources d’El-Barda, situées en aval du village. Le captage de ces sources, faut-il le rappeler, permet d’approvisionner en eau potable plusieurs localités de la circonscription, ainsi qu’une partie de la commune de Djebahia.            

O. K.