Accueil Bouira Le lait en sachet se fait toujours désirer

Ath Rached : La pénurie dure depuis plusieurs semaines

Le lait en sachet se fait toujours désirer

1688

La crise du lait en sachet commence à être ressentie avec acuité à travers plusieurs villages de la commune d’Ath Rached, à une trentaine de kilomètres au sud-est de Bouira.

Cela fait près de quinze jours que ce produit de large consommation se fait rare, particulièrement en ce début de période hivernale, où l’on enregistre une nette augmentation dans la consommation du lait. Malgré l’existence d’une unité de distribution au niveau du chef-lieu communal, les citoyens de cette localité n’arrivent pas à se procurer un sachet de lait comme ils l’espèrent. Si certains citoyens ont les moyens de s’approvisionner à partir d’autres localités, d’autres ont dû se rabattre sur le lait en poudre ou stérilisé en boite malgré leur prix exorbitants. De ce fait, les commerçants n’arrivent plus à répondre à la demande de leur clientèle et dénoncent la situation et déplorent le fait qu’ils ne sont plus approvisionnés régulièrement à partir de la nouvelle laiterie de la wilaya. Ces derniers précisent que ce dysfonctionnement a donné lieu à des manœuvres de spéculation par les monopolistes de la filière du lait, au point où le sachet de lait se vend entre 30 et 35 DA et encore, il faut compter d’abord sur sa disponibilité. « Dans un passé pas très lointain, on était approvisionné à partir des usines d’autres wilayas, les distributeurs se déplaçaient près de 120 kilomètres en aller et retour pour desservir toute une population en produits laitiers. Aujourd’hui, et au moment où nous sommes approvisionnés du complexe laitier de la wilaya, le sachet de lait se fait de plus en plus rare ! » se désole un commerçant du village d’Ath Abdellah Ouali.  Une situation qui n’a pas trouvé d’explication logique à même de mettre fin à ce genre de pénurie. En tout état de cause, si les parties concernées de la filière lait observent un grand silence et parfois se rejettent la balle, ils s’en lavent les mains de l’actuelle situation. La réalité de l’indisponibilité du lait en sachet dans cette commune isolée, reste une chose concrète qui a énormément pénalisé la population.

Oussama. K