Par DDK | 6 Décembre 2018 | 698 lecture(s)

KADIRIA - Etat des routes

Le maire interpellé

Dans la commune de Kadiria, et en dépit des opérations lancées par les services de l’APC et visant à réhabiliter les routes et voies d’accès menant aux différentes localités, beaucoup reste encore à faire. Si le réseau routier du chef-lieu est plutôt en bon état, il n’en demeure pas moins qu’au niveau des autres localités, notamment celles de montagne, la situation est loin d’être reluisante. C’est le cas de Ziraoua où la route principale n’est pas encore bitumée. Selon les habitants de ce village, la population vit un calvaire depuis plusieurs années en raison de l’état dégradé de cette voie d’accès. Selon les mêmes habitants, en hiver, la voie d’accès devient pratiquement impraticable en raison de la boue, nids de poule et stagnation des eaux de pluies. Récemment, les villageois de Ziraoua ont interpellé le maire de la commune sur l’état de cette route en s’interrogeant sur le sort du projet qui aurait été inscrit portant sur sa réhabilitation. En réponse à cette doléance des villageois de Ziraoua, le maire de Kadiria, Abdenour Khiter a confirmé l’inscription d’un projet de réhabilitation de cette route sur une distance de 2.7 km. Selon l’édile communal, l’opération en question est à la phase finale de la procédure avant son lancement. Le maire a encore indiqué qu’un appel d’offre pour confier ce projet a été lancé il y a de cela plus de trois (3) mois, mais il a été annulé à la dernière minute en raison des offres des entreprises jugées très insuffisantes. Ceci étant dit, un nouvel appel d’offres a été lancé récemment, et une entreprise réalisatrice a d’ores et déjà été choisie. Selon le maire, ses services attendent la décision de l’inscription pour que l’assemblée communale puisse délibérer et délivrer l’ODS à l’entreprise. M. Khiter a promis que les travaux de réhabilitation seront lancés très bientôt. Quant aux travaux de revêtement, l’APC espère l’inscription d’une deuxième tranche de travaux pour en finir définitivement avec le problème.

D. M.

0