Accueil Bouira 300 hectares récupérés et reboisés

M'CHEDALLAH - La conservation des forêts sévit

300 hectares récupérés et reboisés

96

Déclenchée en septembre dernier, l’opération de récupération de terrains forestiers défrichés et exploités par des riverains, à M’Chedallah, touche à sa fin. Le chef de la conservation des forêts de M’Chedallah, Dahmouche Ahmed, fera part de pas moins de 300 hectares de terrains récupérés. Une superficie, qui s’étend sur les 12 communes des daïras de M’Chedallah et Bechloul, qui a été reboisée.

Ces surfaces dénudées par les défrichements sauvages effrénés ont été reboisées par des essences forestières, telles que le pin d’Alep et le Cyprès. «Il s’agit de 100 ha à Ath Leksar, 150 ha à Ath Rached et 50 ha dans la commune d’Ahnif. Cette opération de reboisement s’est déroulée sans incidents majeurs grâce au concours des sages et élus des communes», indique le même responsable qui fait part d’une opération de reboisement menée, en parallèle, de 100 ha de surfaces forestières nues mais non occupées, dans la commune d’El Adjiba.

Une action qui dissuaderait d’éventuels indu-occupants, en plus de renforcer le tissu végétal dans cette municipalité. Rappelons que les défrichements sauvages et effrénés se sont généralisés à travers la circonscription de M’Chedallah depuis ces cinq dernières années. Les gestionnaires de ce secteur avaient organisé plusieurs opérations coup-de poing, avec le concours des services de sécurité, à l’issue desquelles pas moins de 500 procès-verbaux ont été établis contre les défricheurs, avec assignation en justice.

Les jugements ont été ensuite confiés au service des domaines publics pour leur exécution par le biais d’un huissier. Les verdicts, qui portent sur l’expulsion des squatteurs, sont assortis de lourdes amendes, allant de 50 000 à 100 000 DA, à titre de dommages et intérêts. Soulignons que les services des domaines publics sont les propriétaires légaux des forêts et que leur gestion est confiée au service des forêts.

A noter, aussi, que la circonscription des forêts de M’Chedallah, qui s’étale sur 45 000 ha de forêts vierges, est composée de 4 districts, à savoir M’Chedallah, El-Adjiba, Ath Leksar et Ath Rached. Elle est délimitée, à l’Est, par les wilayas de Béjaïa et Bordj Bou-Arreridj, au Sud par la wilaya de M’Sila, à l’Ouest par celle de Médéa et, enfin, au nord par le Parc national du Djurdjura. Par ailleurs, le chef de la circonscription des forêts de M’Chedallah exhorte les chasseurs de la région à s’organiser en association, afin, dit-il, de contribuer de façon légale à la protection du patrimoine faunique et floristique local, l’un des plus riches à l’échelle nationale.

Oulaid Soualah