Accueil Bouira Attention aux MTH !

KADIRIA - Insalubrité au quartier des 150 logements

Attention aux MTH !

46

Les habitants du quartier des 150 logements de la ville de Kadiria, à l’ouest de la wilaya de Bouira, se sont insurgés contre l’état dans lequel se trouvent plusieurs locaux situés au rez-de-chaussée de la cité. Selon les habitants, les locaux laissés à l’abandon depuis belle lurette sont dans un état insalubre et se dégradent chaque jour un peu plus. «Les locaux sis au rez-de-chaussée de la cité sont remplis de déchets et inondés par les eaux usées.

Des plafonds s’infiltrent des eaux usées qui, en plus de défigurer et fragiliser les lieux, inondent les sols et finissent leur course sur la voie publique», témoigne un habitant. État de fait qui a des répercussions graves sur le cadre de vie des habitants du quartier. «L’insalubrité y est partout : les eaux usées qui coulent à ciel ouvert en plus de laisser émaner des odeurs insupportables qui empestent toute la cité et attirer les mouches représentent un grave danger de santé publique», confie-t-on. Les habitants qui disent redouter le pire n’ont pas caché leur inquiétude quant aux dangers d’apparition de maladies aux conséquences dramatiques.

Des maladies qui planent sur les habitants et surtout sur les enfants qui traînent devant les blocs de bâtiments. «En plus de les priver d’un espace pour jouer, les enfants qui ignorent tout des dangers qui les guettent échappent souvent à la surveillance de leurs parents et jouent sur les lieux. Ce qui n’est pas sans conséquence sur leur santé», confie un père de famille. Aussi les habitants évoquent un cadre de vie qui ne cesse de se dégrader et une cité devenue presque invivable en raison des odeurs et des mouches qui profilent. Pour beaucoup d’habitants, cette situation ne devrait pas exister si les gestionnaires de ces locaux auraient pris le soin de les entretenir. «Il faut soit fermer ces locaux soit les réhabiliter et les attribuer.

Car les laisser dans cet état en plus de contribuer à leur dégradation cause beaucoup de désagréments aux habitants», suggère un habitant. Il est utile de signaler que des habitants du quartier ont alerté les services de la commune sur l’état de ces locaux et de l’insalubrité qui en résulte, mais le maire a décliné toute responsabilité car la gestion de ces locaux n’est pas de son ressort mais de celui de l’OPGI. Les services de cet office ont été, à leur tour, alerté du problème et auraient, selon les habitants, promis de se déplacer sur les lieux pour s’enquérir de la situation. Mais à l’heure actuelle, personne ne s’est rendu sur les lieux et la situation reste inchangée. Le problème reste donc entier. Ainsi, les habitants interpellent encore une fois les responsables locaux et les autorités de wilaya, à leur tête le wali, à réagir vite pour mettre fin à ce problème qui n’a que trop duré et surtout aux conséquences graves.

Djamel M.