Accueil Bouira Attention grand danger !

El-Esnam - Autoroute Est-ouest

Attention grand danger !

49

Le tronçon de l’autoroute Est-Ouest passant par la localité d’El-Esnam, à l’Est de Bouira, est dans un piteux état. En effet, à plusieurs endroits de ce long tronçon d’une vingtaine de kilomètres entre El-Esnam et Bouira, la chaussée est déformée et présente d’énormes fissures. Le bitume a carrément cédé, laissant apparaitre des nids-de-poule, trous béants et autres ornières.

À hauteur de la localité de Sonda, sur un tronçon de près de trois kilomètres, l’autoroute est impraticable et surtout dangereuse à la circulation automobile. Cette portion de l’autoroute est incontestablement la plus endommagée. Chaque jour, les automobilistes sont contraints de slalomer en passant d’une voie à une autre pour éviter les nids-de-poule et les trous qui parsèment la chaussée.

En manœuvrant de la sorte, les usagers de l’autoroute exposent leur vie et celle des autres usagers aux dangers d’accidents. Il arrive que les poids lourds surchargés, des milliers à emprunter ce tronçon, occupent la voie du milieu et parfois la voie rapide, ralentissant considérablement la circulation automobile.

Situation qui soulève l’ire des autres automobilistes et surtout des transporteurs qui se voient obligés de ralentir. «La voie du milieu est souvent prise d’assaut par les poids lourds, ce qui ralentit considérablement le trafic. Comme il nous est interdit d’emprunter la voie rapide, c’est nous, transporteurs de voyageurs, qui pâtissons le plus de cette situation surtout si l’on sait que nous sommes régis par des horaires bien déterminés», confie un transporteur de voyageurs assurant la desserte entre Chorfa et Alger.

Et d’ajouter : «Nous enregistrons beaucoup de retard sur l’autoroute à hauteur de Sonda, ce qui nous fait rater les départs vers Alger». Pis encore, à la tombée de la nuit, ce tronçon entre Bouira et El-Esnam devient un véritable coupe-gorge pour les milliers d’automobilistes. Car le manque de visibilité sur une chaussée très dégradée présente des risques d’accidents, surtout lorsque l’automobiliste dépasse la vitesse des 100 km par heure.

Il faut préciser que des équipes d’entretien des travaux publics sont intervenues sur ce tronçon pour tenter de réparer certaines portions mais le travail effectué a été bâclé. L’opération menée s’apparente plus à du rafistolage qu’à une remise en état en bonne et due forme. À l’origine de ces dégradations rapides du ce tronçon de l’autoroute passant par la wilaya de Bouira, des travaux de revêtement mal exécutés.

À cela s’ajoute le passage de milliers de poids lourds surchargés et le déchainement des éléments naturels. Pourtant, ce tronçon livré il y a moins d’une année avait fait l’objet de remise en état il y a de cela près de cinq ans. Là encore, les travaux engagés n’ont pas résisté longtemps avant que le bitume ne commence à se dégager. Il est utile de signaler que des dégradations de la chaussée sont aussi enregistrés tout au long du tronçon menant d’El Adjiba jusqu’à la ville de Bouira.

À l’heure actuelle, la réhabilitation du tronçon est plus que nécessaire, et ce pour améliorer les conditions de circulation et aussi éviter que des accidents ne surviennent et causent des pertes en vies humaines.

D. M.