Accueil Bouira Bouaklane veut sortir de l’ornière

M'chedallah

Bouaklane veut sortir de l’ornière

59

Bouaklane est l’un des quartiers périphériques du chef-lieu municipal de M’chedallah les plus peuplés avec environ 3.000 habitants. En effet, ce petit centre urbain qui s’étend sur une vaste plaine en longeant la ferme pilote d’Oughazi ne cesse de s’étirer tous azimuts, encouragé par la croissance démographique qui va crescendo.

Mais voilà, le cadre de vie dans ce quartier populeux ne cesse de se dégrader avec de multiples problèmes qui mettent les habitants dans tous leurs états. Cette situation a fini par excéder les esprits, où une délégation du quartier a tenu à porter les doléances des villageois auprès des autorités locales pour voir comment remédier à certains problèmes de la cité demeurés en suspens. À cet effet, une réunion a été tenue le 1er avril dernier, au siège de l’APC, et ce entre les autorités municipales de M’chedallah et les représentants de Bouaklane lesquels ont exposé les problèmes dans lesquels se trouve plongé leur quartier.

Ainsi donc, les délégués du quartier ont exposé les problèmes auxquels sont confrontés les habitants comme l’insuffisance et l’avarie de l’éclairage public à certains endroits, la vétusté du réseau de l’AEP et les fuites d’eau, le délabrement du chemin menant vers le quartier et les différents accès, le problème des pylônes plantés au beau milieu de la chaussée à la rue « Messaoudi Said » et bien d’autres points cruciaux. Après débats et entretiens jugés « instructifs » par les deux parties, il a été convenu d’apporter des solutions aux problèmes exposés.

Concernant la vétusté du réseau de l’AEP, l’APC a informé qu’une enveloppe budgétaire de l’ordre de cinq (05) millions de dinars a été dégagée à cet effet et les travaux de réfection du réseau d’AEP ne « tarderaient pas à être lancés ». Concernant les pylônes électriques trônant au milieu de la rue « Messaoudi Said », l’APC informera qu’elle a saisi la SDC pour « leur déplacement dans les jours prochains ».

Pour le reste des revendications comme l’éclairage public, le chemin qui dessert le quartier et autres, les autorités locales ont promis aux représentants la prise en charge de toutes les doléances dans « les brefs délais ».

Y Samir.