Accueil Bouira Cafouillage entre la DAL et l’APC

KADIRIA - Réhabilitation de l’école primaire Mohamed Bourahla

Cafouillage entre la DAL et l’APC

59

Le projet de réhabilitation de l’école primaire Mohamed Bourahla de la ville de Kadiria, un établissement vieux de plus de trois décennies et en proie à la vétuste, peine à être lancé. Le projet en question devait démarrer en été dernier après le marché a été confié à une entreprise, au mois de mai 2019. Mais il a finalement buté sur un niet catégorique du contrôleur financier. C’est du moins ce qu’a expliqué le maire de Kadiria, Abdenour Khiter, au lendemain de la protestation des parents d’élèves qui s’insurgeaient, à l’occasion de la rentrée scolaire, contre «la détérioration des conditions de scolarisation de leurs enfants et contre le retard dans le lancement dudit projet».

Selon les explications données par le maire aux parents d’élèves, ses services avaient inspecté l’école et avaient constaté de visu les dégradations, avant de décider de l’inscription d’une opération de réfection. L’édile communal a ajouté qu’après le lancement de l’appel d’offres, une entreprise réalisatrice a été retenue en mai dernier, pour mener les travaux du projet, dont le délai de réalisation est estimé à trois mois. Le montant financier du projet s’élève à 96 millions de centimes.

Seulement, et à la dernière minute, le projet ne sera pas validé par le contrôleur financier, sous prétexte qu’une opération similaire a été déjà inscrite par la direction de l’administration locale (DAL) de la wilaya, dans le cadre d’une vaste opération dédiée à la réhabilitation des établissements du primaire de la wilaya. Situation qui a bloqué le lancement du projet inscrit par l’APC. Actuellement et après deux semaines de la rentrée scolaire, ce couac administratif n’est toujours pas levé et le problème reste entier.

Quand bien même une solution serait trouvée, le projet mettra plusieurs semaines pour démarrer. Ce qui ne manquera pas de se répercuter sur la qualité de l’enseignement dans cet établissement qui présente beaucoup de défaillances. Pour pouvoir régler rapidement le problème et améliorer les conditions de scolarisation des enfants, le maire a appelé les parents d’élèves à conjuguer leurs efforts et à travailler, ensemble, pour attirer l’attention des autorités de wilaya sur l’impératif de lancer le projet le plus rapidement possible, en insistant sur son caractère «urgent».

A ce propos, le maire de Kadiria suggère aux autorités de wilaya soit de retenir le projet de la DAL et de le lancer rapidement, soit d’opter pour le projet de la commune, dont l’entrepreneur n’attend que l’ordre de démarrage des travaux (ODS). En tout cas, et en attendant que les autorités de wilaya tranchent sur la question, les élèves et personnels de l’établissement craignent le pire dans cet établissement en proie à l’usure, surtout que la saison humide a déjà commencé avec des inattendues et diluviennes pluies orageuses qui risquent à tout moment d’inonder l’école, dont l’étanchéité est fortement dégradée.

Djamel M.