Accueil Bouira Comment inciter les oléiculteurs

EL ESNAM - Production de l’huile d’olive vierge

Comment inciter les oléiculteurs

193

Jeudi dernier, l’association ‘’Agriculture, Plaine d’El Esnam Horizon 3000’’, en collaboration avec la délégation agricole ainsi que l’APC d’El Esnam, a lancé le coup d’envoi de la campagne oléicole au niveau du village Guemgouma, relevant de la commune d’El Esnam. C’est au niveau de l’école primaire Laidi que les festivités ont débuté en début de matinée par une intervention du président de l’association ‘’Agriculture, Plaine d’El Esnam Horizon 3000’’, M. Kaci Abdelkader. Pour ce dernier, le choix de l’école primaire n’est pas anodin puisqu’il s’agit de transmettre les valeurs ancestrales de la cueillette des olives aux générations futures.

‘’Nous avons établi notre programme d’action depuis la création de l’association et à chaque début de campagne oléicole, labours semailles, moisson-battage… nous avons inscrit plusieurs journées pour regrouper les agriculteurs en invitant bien sûr le mouvement associatif ‘’, indiquera M. Kaci Abdelkader. Ainsi, plusieurs points ont été retenus au menu du lancement de cette campagne oléicole avec en premier lieu le contact entre agriculteurs et élèves. Des élèves qui ont découvert pour certains, l’itinéraire technique de la récolte et c’est dans une ambiance festive qu’un olivier a été égrené en un temps record par les petites mains des écoliers.

Par la suite, c’est au niveau de l’huilerie d’Elhadj Ahmed Bellout qui avait été choisie parmi les 06 pressoirs de la localité qu’un exposé a été donné sur les manières d’extraire l’huile. En parallèle, une exposition des produits du terroir avec dégustation des premières huiles pressées a eu lieu. Il faut dire que la campagne a été lancée depuis une vingtaine de jours dans la région étant donné que les olives étaient arrivées à maturité avec leur couleur violette.

L’objectif étant de produire de l’huile d’olive vierge et extra vierge, tous les agriculteurs ont été sensibilisés pour commencer avec au moins un quintal d’olive avec cinq huileries qui ont déjà ouvert leurs portes pour permettre l’extraction dans les temps. «Depuis 10 jours déjà nous avons fait des essais qui se sont avérés concluants et positifs surtout avec des rendements satisfaisant de près de 18 litres au quintal. Pour le moment, les essais ont été faits pour l’huile d’olive vierge mais pour l’extra vierge nous n’avons pas encore commencé.

Il faut dire que lors de nos réunions avec eux les agriculteurs étaient réticents car craignant des rendements entre 10 à 12 litre le quintal. Ils appréhendaient le fait que le rendement ne soit pas au rendez-vous avec les méthodes inhérentes à l’extraction d’huile extra vierge. Maintenant ils sont rassurés en s’apercevant que la durée entre la cueillette et la trituration ne dépassant pas 72 heures, l’huile ainsi pressée ressort avec toutes ses qualités gustatives et répondant aux normes sanitaires internationales.

Maintenant le problème qui se pose est la conservation de l’huile vierge ainsi obtenue car les fûts en inox coutent relativement chers. Nous allons sûrement les orienter vers des espaces de stockage en durs. Nous devrons également songer à prospecter à l’échelle nationale et peut-être même à l’étranger pour trouver des fournisseurs de fûts en inox répondant aux normes sanitaires. Le problème de stockage de l’huile d’olive vierge est un défi que nous devons relever’’, estime M. Kaci Abdelkader.

Enfin, l’association ‘’Agriculture, Plaine d’El Esnam Horizon 3000’’ compte pour la clôture de la campagne oléicole organiser un concours de la meilleure huile vierge en primant les oléifacteurs et les oléiculteurs de la région. Un encouragement qui ne manquera pas d’inciter les oléiculteurs les plus réticents à se lancer dans la production d’huile d’olive vierge et extra vierge.

Hafidh Bessaoudi