Accueil Bouira D’ambitieux projets inscrits

M'CHEDALLAH - énergie solaire, bâches à eaux, abribus…

D’ambitieux projets inscrits

68

Pour une première dans la daïra de M’Chedallah, c’en est une. L’école primaire Boukrif Mohand sera dotée de panneaux solaires pour générer de l’électricité.

Ledit établissement a été choisi comme école-pilote dans l’approvisionnement futur des établissements en énergies renouvelables, moins coûteuses pour les collectivités locales. Ce dispositif commence à se généraliser même si de façon timide dans la wilaya de Bouira, et ce afin de rogner un peu sur les dépenses liées à l’énergie électrique. Le projet en question qui concerne l’école de M’Chedallah a été budgétisé à hauteur de un million de dinars par l’APC. Par ailleurs, d’autres projets ont été inscrits par les autorités communales, comme la réalisation d’un réservoir au profit de l’école primaire Ladj Hocine, située au chef-lieu municipal de M’chedallah, pour un montant de l’ordre de 500 000 dinars.

Autre opération et pas des moindres, la commune compte acquérir des abribus pour les différents arrêts de la ville et des autres agglomérations de la localité. Ces mobiliers urbains font presque défaut dans cette municipalité, où les usagers se voient contraints de subir les affres et les « caprices » de Dame nature, en s’exposant au vent, au froid et à la pluie, et ce en l’absence des abribus pour les protéger du « déchaînement » des éléments de la nature. L’opération coûtera à l’APC la bagatelle de un million de dinars. Dans le même sillage, il est prévu l’extension du réseau électrique de la commune aux endroits qui ne sont pas encore alimentés en cette énergie indispensable. L’expansion urbaine se fait de façon effrénée dans cette localité, où les pâtés de maisons qui « poussent » à tout bout de champ ont besoin d’être branchés au réseau électrique. Là aussi, une enveloppe financière de l’ordre de un million de dinars a été dégagée à cet effet. Et enfin, parmi une liste non exhaustive de projets inscrits par l’APC de M’Chedallah, il y a ce point relatif à l’acquisition de bacs à ordures pour la somme de 1,8 million de dinars.

Ces récipients ont leur importance capitale en ce qui concerne la salubrité publique, laquelle se trouve de plus en plus mal-en-point à cause notamment de l’insuffisance enregistrée en matière de collecte des ordures ménagères. Actuellement, il a été constaté un manque flagrant de bacs à ordures surtout dans la ville de M’Chedallah, comptant près de 10 000 habitants, laquelle génère de grandes quantités de déchets ménagers. Cette insuffisance a induit dans son sillage la prolifération de dépotoirs qui amochent et polluent cette ville. Il est utile de préciser qu’une opération-pilote a été lancée il y a une année au niveau de la ville de Bouira pour doter une école primaire de panneaux solaires. Les pouvoirs publics envisagent de généraliser cette expérience à tous les établissements scolaires de la wilaya. La même opération a été initiée par le ministère de l’Intérieur au niveau de plusieurs wilayas du pays dans le but de passer aux énergies propres.

Y. S.