Accueil Bouira De nouvelles écoles et des extensions projetées

LAKHDARIA - Surcharge des classes

De nouvelles écoles et des extensions projetées

65

Les écoles primaires de la commune de Lakhdaria sont confrontées, ces dernières années, au problème de la surcharge des classes. Un problème qui n’est pas sans répercussions sur les conditions de scolarisation des enfants et du travail des personnels (pédagogique et enseignant). C’est dans le centre-ville et les quartiers populeux que le problème se pose le plus et avec acuité.

En effet, en ville, le nombre des enfants scolarisés ne cessent d’augmenter au fil des ans mais le nombre d’établissements scolaires du cycle primaire est resté le même et point de projets de réalisation d’écoles primaires dans la ville de l’ex-Palestro. Pis encore, certains grands quartiers sont dépourvus en établissements scolaires, situation qui obligent beaucoup d’enfants à parcourir de longues distances pour rallier leur lieu de scolarisation.

Cette problématique exige donc la prise de mesures urgentes pour améliorer la situation. Et des mesures, les membres de l’assemblée communale viennent tout récemment d’en prendre une série pour remédier au problème. À ce sujet, l’on apprend auprès de la cellule de communication de l’APC de Lakhdaria que plusieurs projets ont été inscrits par la commune pour atténuer le problème. Selon la même source, il s’agit de l’implantation de nouvelles écoles dans certains quartiers de la ville et aussi de la réalisation des extensions au niveau des établissements existants.

D’ailleurs, une visite a été effectuée lundi dernier par les élus de l’assemblée sur les sites devant accueillir les futures écoles et autres extensions de classes. Parmi ces projets, précise la même source, celui de réalisation d’une école primaire à proximité du CEM Rabah Dermouche. Cette école va accueillir les enfants issus des quartiers populeux d’El Krichich et d’El Manzel.

Actuellement, ces enfants parcourent de longues distances pour poursuivre leur scolarité, et ce en l’absence d’une école dans leurs quartiers et dans les environs. Il est aussi question de la réalisation des extensions au niveau de certaines écoles de la ville, comme c’est le cas au niveau de l’école primaire Belahouan relevant du quartier des 700 logements (nouveau pôle urbain). Là il est question de la réalisation de quatre classes et d’une nouvelle cantine scolaire.

L’école primaire Ferhi est également concernée par une opération d’extension qui verra la réalisation de deux nouvelles classes. À terme, ces nouveaux projets vont contribuer à atténuer un tant soit peu la surcharge et surtout améliorer les conditions de scolarisation des enfants et de travail des personnels.

D. M.