Accueil Bouira Déficits en aménagement

Quartiers nord de la ville de Bouira

Déficits en aménagement

71

La route menant du rond-point Nassim au nouveau pôle urbain, au nord de la ville de Bouira accuse des insuffisances en termes d’aménagements d’espaces pour piétons et d’accès pour relier les quartiers du nord à ceux du sud de cette partie de la ville. Ce qui n’est pas sans danger sur la sécurité des habitants des cités alentours et surtout des écoliers. Selon certains habitants du nouveau quartier évolutif, sur le tronçon de route reliant le rond-point Nessim à leur cité, aucun trottoir n’a été aménagé pour permettre le passage des piétons nombreux à emprunter cette route, les obligeant à marcher à même la chaussée.

Etat de fait qui les expose aux accidents surtout si l’on sait que ce tronçon réalisé en dédoublement est très fréquenté par les véhicules et notamment les poids lourds. «La route allant de notre quartier jusqu’au rond-point Nessim ne dispose pas de trottoir. De ce fait, nous sommes obligés de marcher à même la chaussée avec tout ce que cela constitue comme risque sur la vie des habitants, confie un habitant nouvellement installé dans le quartier lequel, faut-il le rappeler, a vu le relogement de centaines de familles issues de haouhs du centre ville et de l’ancienne cité de recasement.

Et d’ajouter : «Le long de ce tronçon, une toute petite bande de chemin d’à peine 50 cm a été aménagée au bord du dédoublement mais très exiguë et ne facilite pas la circulation piétonnière». Selon les habitants, l’idéal serait de réaménager la route et d’aménager une bande de trottoirs pour les piétons. L’autre insuffisance relevée par les habitants des mêmes quartiers est relative à l’absence d’un accès sécurisé, une sorte de passerelle sur le dédoublement de route, pour relier les quartiers du nord à ceux du sud.

Or des dizaines d’écoliers et habitants passent chaque jour d’un bord à l’autre. Du coup, chaque jour, des écoliers résidant dans les quartiers nord et scolarisés au niveau de l’école primaire du sud traversent ce dédoublement de route au risque de se faire percuter par les voitures. Les enfants résidant dans les quartiers du sud et scolarisés dans le CEM sis au niveau des quartiers du nord sont confrontés au même danger. Pour éloigner le danger d’accidents et faciliter la circulation piétonnière, les habitants des cités du coin souhaitent l’aménagement d’accès sécurisés.

Il est utile de signaler que plusieurs cités résidentielles ont vu le jour ces dernières années dans cette partie nord de la ville traversée en plein milieu par la voie d’évitement nord. Seulement, aucune passerelle n’a été prévue le long de cette voie de dédoublement pour faciliter la circulation des habitants d’un bord à l’autre. À l’heure actuelle, les responsables locaux doivent songer à aménager trottoirs et passerelles pour faciliter le déplacement des habitants.

D. M.