Accueil Bouira Déjà 12 accidents !

M'CHEDALLAH - À peine la campagne oléicole lancée

Déjà 12 accidents !

138

La campagne de cueillette des olives, lancée depuis quelques jours, enregistre déjà une douzaine de victimes. Sept d’entre elles ont été évacuées hors circonscription dans des hôpitaux suffisamment dotés en spécialistes tels que celui du chef-lieu de wilaya, l’hôpital de Lakhdaria ou encore le CHU de Tizi Ouzou. La totalité de ces accidentés reçus au niveau du pavillon des urgences médicales de l’hôpital Kaci Yahia de M’Chedallah présentent les mêmes blessures, des fractures au niveau des membres, de la cage thoracique ou des traumatismes crâniens.

Ces pénibles évacuations des accidentés parfois dans un état grave sont dues au manque flagrant d’orthopédistes au niveau de cette institution de la santé, dont la seule présence est celle d’un traumatologue qui assure une journée de garde par semaine. Une source proche de ce service des urgences affirme que les besoins en orthopédistes sont d’au moins cinq spécialistes pour faire face à l’affluence d’accidentés de la campagne oléicole qui s’étale sur quatre mois, soit du début de décembre à la fin mars.

«Une affluence montant crescendo avec une moyenne de dix cas par jour, comme ça été le cas durant ces cinq dernières années», indique notre source. La présence permanente d’un orthopédiste à l’hôpital de M’Chedallah mettrait fin à cette valse des évacuations, sachant que tout le reste des moyens sont disponibles tel qu’un réanimateur, un anesthésiste, ajouté à un effectif des paramédicaux suffisant, des laboratoires équipés, deux salles opératoires et, enfin, suffisamment de lits pour l’hospitalisation.

Ces accidentés de la campagne oléicole sont une charge supplémentaire pour cet hôpital dont la circonscription s’étale sur les deux daïras de M’Chedallah et Bechloul pour un total de douze communes, dont la démographie tourne autour de 120 000 habitants. De plus, ces deux daïras sont celles qui enregistrent le plus grand nombre d’oliveraies au niveau de la wilaya de Bouira. Il est utile de souligner que l’hôpital de M’Chedallah continue à travailler avec les mêmes moyens comme ceux de toute l’année, sans qu’il ne soit procédé à un quelconque renforcement humain et matériel pour faire face à cette saison oléicole.

O Soualah