Accueil Bouira Deux annexes promues en CFPA

Formation professionnelle

Deux annexes promues en CFPA

117

Après des années d’activités et surtout d’attente, les annexes de formation professionnelle des localités de Saharidj et Chorfa, situées dans la daïra de M’Chedallah, à l’Est de la wilaya de Bouira, ont été promues, cette année, en CFPA (Centre de formation professionnelle et d’apprentissage) par la Direction de l’enseignement et de la formation professionnelle (DEFP) de Bouira. En effet, une bonne nouvelle pour les jeunes des deux communes qui pourront, à présent, disposer de formations qui n’étaient pas dispensées auparavant au niveau de ces ex-annexes de CFPA.

Cette promotion tant attendue a apporté dans son sillage l’enrichissement de la nomenclature de formations proposées aux jeunes qui voudraient avoir un ou des diplômes dans les créneaux de leurs choix. Ainsi donc, ces désormais centres de formation sont autonomes et peuvent assurer des formations comme n’importe quel autre CFPA de la wilaya. D’autres formations qui n’étaient pas enseignées dans ces deux ex-annexes sont à présent incluses dans la nomenclature des formations, comme l’agriculture (l’apiculture, la taille et greffe des arbres fruitiers, l’élevage des ruminants, l’aviculture…), l’informatique, les formations pour femmes au foyer…

Par ailleurs, les deux CFPA précités ont vu leur capacité d’accueil augmenter à 200 places chacun, ce qui va permettre aux jeunes de ces deux municipalités de suivre en grand nombre les formations de leur choix sans se déplacer jusqu’à M’Chedallah, Bechloul et autres. «La promotion de notre annexe en CFPA (Chorfa, ndlr) est une bonne nouvelle, d’autant plus que cela nous permettra d’avoir plus de formations et une autonomie par rapport au CFPA de M’Chedallah. Notre commune compte une population de 15 000 habitants, où la frange juvénile se taille la part du lion et laquelle a besoin d’un CFPA qui accueille un bon nombre de jeunes», affirme un jeune de Chorfa-centre dont l’annexe désormais promue au rang de CFPA était rattaché au centre d’Aghbalou.

Y. S.