Accueil Bouira La neige s’invite au printemps

Saharidj

La neige s’invite au printemps

110

Une importante tempête de neige a de nouveau recouvert le sommet de la chaîne montagneuse du Djurdjura sur toute sa partie rocheuse, soit à partir de 900 mètres d’altitude dans la nuit du samedi à dimanche. Il est rare de voir la neige durant le mois d’avril surtout que les températures ont déjà enregistré une sensible hausse. Cette neige surprise en ce moment aurait de multiples retombées positives sur la nature.

À commencer par les pâturages que le manque de pluies durant le mois de février a empêché d’avoir une croissance rapide d’autant plus que ces neiges sont accompagnées par une vague de froid qui durerait plusieurs semaines donnant ainsi le temps à l’herbe et autres plans de se revigorer.

Les surfaces céréalières tireront le même bénéfice avec ce retour subit du froid qui anéantirait toutes sortes de parasites et insectes qui y font des ravages au même titre que l’arboriculture. Surtout si l’on sait que l’on est en pleine période de floraison des arbres dont le processus arriverait à terme avant l’arrivée des chaleurs qui l’affectent.

Ces abondantes chutes de neige arrivent aussi à point nommé pour renflouer les nappes phréatiques et les sources vives; ce qui revient à dire que les principaux cours d’eau continueront à couler même durant l’été. Le seul inconvénient est le risque de prendre froid sachant que les citoyens se sont débarrassés des vêtements chauds depuis au moins deux semaines. Ce changement climatique est donc favorable à l’apparition de la grippe saisonnière.

Le dernier avantage est celui des randonneurs et excursionnistes de la période hivernale et autres amoureux de la neige de voir leur saison des sorties s’allonger d’un mois. Il est utile de préciser que cet épisode neigeux a causé la fermeture des routes nationales n° 15 et 30 à hauteur des cols de Tirourda et de Tizi N’koulal.

Oulaid Soualah