Accueil Bouira La pénurie d’eau perdure

Chorfa

La pénurie d’eau perdure

79

L’alimentation en eau potable des foyers situés dans la commune de Chorfa se pose avec d’acuité. Tout d’abord, il est à déplorer l’insuffisance des ouvrages hydrauliques réalisés dans cette municipalité qui, paradoxalement, «dort» sur une nappe phréatique exceptionnelle. En tout, la localité ne dispose que de deux forages situés à proximité de l’oued Sahel.

Pour une population qui avoisine les 10 000 habitants, c’est jugé insuffisant. Ceci est constaté sur le terrain, où l’eau n’est pas disponible quotidiennement à plusieurs endroits de la commune en dépit d’un appoint appréciable de l’eau du barrage de Tilesdit. Les ouvrages de stockage de l’eau potable sont vétustes pour quelques-uns, comme le réservoir, d’une capacité de stockage de 200 m3, qui surplombe le chef-lieu. Son remplissage n’excède pas les 50%, apprend-on auprès des services de la commune.

Article

Ce qui fait que la commune de Chorfa a besoin de nouvelles unités de stockage de l’eau potable pour une meilleure alimentation de la population, qui a soif surtout en saison estivale. Concernant les réseaux de distribution, ils ne sont pas lotis à meilleure enseigne, étant donné qu’ils sont délabrés, pour la plupart, avec des fuites qui font perdre d’énormes quantités d’eau aux collectivités locales. Il est utile de relever, en outre, l’utilisation de conduites d’eau fabriquées en amiante dans cette localité, en dépit de leur dangerosité avérée. Comme il est connu du commun des citoyens, l’amiante est un matériau cancérigène qui peut aussi provoquer l’hépatite A. L’éradication de ces conduites d’un autre âge doit s’imposer d’elle-même, étant dangereuses pour la santé publique. Par ailleurs, l’extension du réseau de l’AEP dans la municipalité ne cesse d’être réclamée par les propriétaires des nouvelles habitations.

Y Samir.