Accueil Bouira La pénurie du lait en sachet persiste

Aïn Bessem

La pénurie du lait en sachet persiste

108

Dans la commune d’Aïn Bessem, située à une vingtaine de kilomètres à l’ouest de la wilaya de Bouira, une véritable pénurie de lait en sachet s’est installée depuis plusieurs semaines déjà.

D’après certains commerçants que nous avons interrogés récemment, aucune livraison de lait en sachet n’a été acheminée dans cette ville depuis le début de ce mois d’août. Ces commerçants assurent que malgré leurs nombreuses réclamations auprès des distributeurs, la livraison de ce liquide est carrément suspendue pour des raisons qu’ils ignorent.

«Les camions des distributeurs n’ont pas donné signe de vie depuis le début de ce mois. Actuellement, nous ne connaissons pas les raisons de cette situation, malgré nos nombreuses réclamations, ni l’usine principale qui fournit le lait ni encore les distributeurs ne nous ont répondu. Nous espérons que cette situation ne durera pas trop longtemps», nous dira un commerçant de la rue Taleb Ahmed.

Pour remplacer ce produit essentiel, les ménagers sont désormais contraints de s’approvisionner en lait en poudre dont les prix varient entre 360 DA et 600 DA la boîte, ou en lait liquide concentré dont les prix dépassent les 100 DA le litre, et comme à chaque fois, ce sont les familles nombreuses ou à faibles revenus qui sont pénalisées : «Si certaines familles se permettent le lait en poudre ou le lait concentré, ce n’est pas le cas pour la majorité des familles, surtout durant cette période où les dépenses augmentent. Nous souhaitons que les pouvoirs publics et plus particulièrement la direction du commerce se penchent sur ce problème et le solutionnent rapidement et d’une manière définitive, surtout que la wilaya de Bouira et plus particulièrement la région d’Aïn Bessem fournissent d’importantes quantités de lait cru aux usines de fabrication», explique Islam, un jeune père de famille d’Aïn Bessem.

Il est utile de préciser, que même en cas de disponibilité de ce produit subventionné, le prix de 25 DA n’est pas appliqué par les commerçants de cette ville, qui impose une augmentation de 5 DA pour chaque litre vendu. Selon les consommateurs, cette augmentation illégale du prix date de l’année dernière déjà. «En plus des pénuries répétitives, le lait en sachet, quand il est disponible à Aïn Bessem, est cédé au prix de 30 DA le sachet et ce, depuis l’année dernière. Nous nous demandons où sont passés les contrôleurs de la direction du commerce, surtout que ce produit est subventionné par l’État et qu’aucune augmentation du prix n’a été annoncée», se demande notre interlocuteur.
Oussama Khitouche