Accueil Bouira La situation n’est pas reluisante

Programme des 100 locaux par commune

La situation n’est pas reluisante

68

Le programme des 100 locaux commerciaux à usage professionnel par commune, initié ces dernières années, n’a pas connu un franc succès dans la wilaya de Bouira. Cela est d’ailleurs valable pour beaucoup d’autres wilayas.

A Bouira, le constat d’échec du programme en question a déjà été établi depuis plusieurs années. Mercredi dernier, les statistiques officielles, présentées lors du Conseil de wilaya, présidé par le wali, ont une nouvelle fois conforté ce constat. Ainsi, selon les chiffres communiqués par la Directrice de l’urbanisme, de l’aménagement et de la construction (DUAC) de la wilaya sur les 2.575 locaux inscrits, seulement 2.353 ont pu être réalisés, soit un taux d’exécution du programme de l’ordre 91.40 %.

Si l’on s’attarde sur ces chiffres, on remarquera que plus de 200 locaux n’ont pas à ce jour été réalisés, et ce plus d’une décennie après le lancement du programme. Pis encore, toujours selon les chiffres officiels, sur ces 2.353 locaux réalisés, seulement 1.866 ont été distribués, ce qui représente un taux de distribution de 79.30 %. Là encore, ce n’est pas tous les locaux distribués qui ont servi à des activités professionnelles, 399, selon les statistiques de la DUAC, ont été transformés en structures publiques.

Le quota distribué aux jeunes s’élève à 948 locaux exploités tandis que 918 autres ne le sont pas encore. A la lumière de ces chiffres, il est aisé de constater que ce programme a tournée au fiasco. D’abord, il n’a pas été réalisé dans sa totalité. Ensuite, beaucoup de locaux attribués sont inexploités.

Enfin, certains quotas, qui n’ont pas trouvé preneur, ont perdu leur vocation initiale. Commentant ces chiffres, Mustapha Limani, wali de Bouira, a qualifié la situation de ce programme de «pas reluisante». Il a d’ailleurs préconisé de prendre les mesures adéquates et de fermes décisions pour y remédier.

Dans le cadre de ces mesures et pour assainir la situation, il a été décidé d’installer une Commission de wilaya qui aura pour tâche de récupérer les locaux restées inexploités et ceux détournés de leur vocation. La Commission aura comme mission d’exploiter au mieux les locaux libérés, en les cédants à des organismes d’Etat remplissant une mission de service public (APC, ADE…).
D. M.