Accueil Bouira La société civile s’organise

ENVIRONNEMENT - Face à une insalubrité chronique

La société civile s’organise

54

La ville de Bouira est plongée depuis plusieurs jours dans une insalubrité indescriptible. En effet, au niveau de certains quartiers de la ville et principales artères, un hideux décor s’offre à la vue des passants. Un décor fait d’amoncellements d’importantes quantités de déchets ménagers.

À titre d’illustration, à hauteur du quartier populaire de l’Ecotec, à l’ouest de la ville, des bacs à ordures sont remplis à ras bord et les déchets jonchent le trottoir et s’éparpillent aux quatre coins du quartier. Les mêmes scènes sont visibles un peu partout aux quatre coins de la ville. « Depuis quelques jours, l’on assiste à une insalubrité incroyable au niveau de certains quartiers du centre ville. Le boulevard jouxtant la mosquée de l’Ecotec est envahi par les déchets et les poubelles sont remplies à ras bord offrant une image désagréable à voir en plus des odeurs nauséabondes qui s’y dégagent », confie un habitant du quartier.

Et d’ajouter : « Le trottoir est inaccessible aux piétons car littéralement envahi par les déchets et autres emballages en carton. Les bacs à ordures, eux aussi remplis à ras bord se trouvent à même la chaussée gênant ainsi la circulation ».

Pour certains habitants du coin, la municipalité est responsable de cette situation car l’enlèvement des déchets n’est pas assuré d’une manière ponctuelle surtout ces derniers jours. Pour d’autres habitants, les commerçants du coin sont également à blâmer car une fois les bacs remplis, ils viennent entreposer les déchets en carton à même le sol.

Il faut signaler que depuis quelques jours, le ramassage des déchets ménagers en ville est perturbé en raison des grèves cycliques observées par les employés des municipalités notamment celle de Bouira dans le sillage du mouvement « Hirak » que connaît le pays. Un état de fait qui est à l’origine d’une importante insalubrité. Ceci dit, les habitants de certains quartiers de la vile ne sont pas restés indifférents face à cette situation.

En effet et suite à des appels lancés sur les réseaux sociaux, des jeunes bénévoles du quartier Ecotec et ses environs ont lancé cette semaine une opération de nettoyage laquelle a pu redorer l’image du quartier. Aussi, ces habitants suggèrent une meilleure organisation des moyens de collecte (taille des bacs, et poubelles et leurs emplacements) et surtout des horaires de ramassage.

Des horaires dont beaucoup suggèrent qu’ils soient fixes, connus et respectés de tous. À signaler par ailleurs qu’aux quatre coins de la ville, de vastes opérations de nettoyage et d’embellissement ont été entreprises par de jeunes bénévoles dans l’optique d’améliorer le cadre de vie. Les mêmes actions ont été aussi menées à Haizer, Bordj Okhriss, M’chedallah, Raffour et Ath Mansour ces derniers jours.

Il faut dire que ces dernières années, les habitants des cités, villes et villages à travers la wilaya de Bouira ont définitivement compris que l’hygiène est l’affaire de tous et pas seulement des services des municipalités. Les volontariats de nettoyage initiés ici et là viennent pour ainsi dire améliorer un tant soit peu le cadre de vie des habitants et combler un déficit en matière d’hygiène et de salubrité publique, tâches qui incombent aux services publics.

Des services souvent débordés par l’ampleur des tâches à assumer vu le manque flagrant en moyens matériels et humains destinés à la collecte. De nos jours, les réflexes de civisme tendent à se généraliser et, la prise de conscience citoyenne quant aux problèmes de pollution et de dégradation du cadre de vie semble de mise.

Djamel M.