Accueil Bouira La station de fourgons envahie par les déchets

M'Chedallah

La station de fourgons envahie par les déchets

44

En ces vacances d’été, caractérisées par une canicule qui sévit depuis des semaines déjà, la station de fourgons de la ville de M’Chedallah ne désemplit pas au quotidien, surtout dans la matinée connaissant un afflux impressionnant de voyageurs à tout instant.

Cette station, sise en bas de l’hôpital de cette agglomération, chef-lieu de daïra, enregistre ainsi une grande affluence d’usagers en partance vers différentes destinations.

Ainsi donc, toute cette multitude génère dans ses déplacements des déchets, généralement des bouteilles d’eau minérale vides, des sachets en plastique et des emballages en papier. Ces déchets, bien que légers, se sont amoncelés ces derniers jours dans cette station de fourgons au point où aucun endroit n’est épargné par leur avancée lesquels enlaidissent et polluent les lieux censés être propres.

Les bordures des trottoirs sont jonchées de ces détritus, où des usagers ne se gênent pas en jetant partout les bouteilles d’eau vides dans tous les sens, et ce, jusqu’à créer des monticules de déchets qui gênent les usagers et les transporteurs dans leur déplacements. Il est à se demander si cette situation était due à la rareté des bacs à ordures dans cette station, et c’est le cas de le souligner, car il n’y a qu’un ou deux bacs à ordures, ou cela serait dû à l’incivisme tout court des usagers ?

En tout cas, le constat est poignant avec des amoncellements de déchets qui enflent chaque jour à vue d’œil dans cette station rénovée, pourtant, il y a deux années de cela, mais sans offrir le moindre confort aux centaines de voyageurs qui y transitent, et ce, à cause de l’absences des commodités de base comme les bancs, les abribus, un point d’eau…

Les toilettes, pour leur part, se trouvent toujours fermées au grand dam des usagers. « On a rénové cette station pour que rien ne change. C’est vraiment bizarre tout ce qui a été entrepris pour cette station à coups de milliards pour enfin voir un résultat tout autre que celui attendu par les usagers et les transporteurs. C’est décoiffant à la fin », tempête un voyageur rencontré au niveau de cette station.

Ainsi donc, la station de fourgons de M’Chedallah continue de faire couler beaucoup d’eau sous les ponts, et ce, sans pour autant voir les choses s’améliorer au profit des usagers et des transporteurs.
Y. S.