Accueil Bouira L’administration sommée d’agir

Conseil de wilaya sur le développement

L’administration sommée d’agir

50

En vue de mettre en œuvre les programmes de développement inscrits à l’indicatif de la wilaya de Bouira, l’administration locale et les élus des communes sont pressés d’agir.

Le wali de Bouira, Mustapha Limani, a donné, mercredi dernier, à l’occasion d’un Conseil de wilaya consacré à la situation du développement local, plusieurs directives, en vue du lancement d’importantes opérations en rapport avec les préoccupations de la population.

La wilaya s’apprête, faut-il le souligner, à lancer dans les prochaines semaines, un vaste programme de développement visant à prendre en charge les préoccupations liées essentiellement à l’approvisionnement en eau potable, en gaz et en électricité aux quatre coins de Bouira.

Le programme en question est doté d’une enveloppe financière assez consistante estimée à près 14 milliards de dinars. Les secteurs de l’énergie et des ressources en eau se sont taillés la part du lion avec près de sept (7) milliards de dinars, soit la moitié de la dotation allouée à ce programme accordé, pour rappel, en début d’année, dans le cadre du Fonds national de solidarité des collectivités locales.

Dans ces directives aux chefs de daïra et aux directeurs d’exécutif, le premier magistrat de la wilaya a mis l’accent sur la nécessité de «recenser toutes les priorités», notamment en matière de projets d’énergie et de ressources en eau. Il a aussi exhorté les mêmes responsables à lancer d’ores et déjà les procédures administratives (cahiers des charges, consultations publiques), en vue du lancement des opérations qui concernent l’approvisionnement en eau, l’alimentation en gaz et en électricité.

Mustapha Limani a estimé que «l’énergie et l’eau constituent la priorité des populations de la wilaya». Le wali a, par ailleurs, rappelé que les projets que la wilaya envisage de lancer dans le cadre de ce vaste programme de développement vont toucher la quasi-totalité des localités de Bouira. L’objectif reste, selon Mustapha Limani, «d’assurer un approvisionnement régulier et permanent en eau potable» et «de garantir du gaz naturel à toutes les populations de la wilaya».

D’autre part, les services de la wilaya de Bouira tablent sur un taux de couverture de 100 %, en ce qui concerne le gaz naturel. A noter qu’en plus des secteurs de l’énergie et des ressources en eau, le programme de développement, en voie de lancement, va également fiancer diverses opérations dans le secteur des travaux publics, de l’urbanisme, de l’aménagement, de l’éducation et des collectivités locales.
D. M.