Accueil Bouira L’APC joue la transparence

KADIRIA - Polémique autour des 50 logements LPA

L’APC joue la transparence

84

Une vive polémique est née après l’annonce du début du traitement des dossiers des demandeurs des 50 logements LPA, attribués à la commune de Kadiria.

Dans cette commune, des voix s’élèvent pour crier, entre autres, au favoritisme. Pour rappel, les services de l’APC avaient communiqué sur ladite opération en avançant des chiffres. Des chiffres se rapportent, entre autres, au nombre des dossiers déposés, de l’ordre de 322. Il était aussi question du nombre des dossiers acceptés, qui est de 241. L’APC avait aussi apporté des précisions sur les dossiers rejetés et sur les raisons des rejets. Les mêmes services avaient également expliqué que les dossiers retenus feront l’objet d’une sélection pour retenir une liste de 50 bénéficiaires et celle de réserve, suivant des critères bien définis par la loi.

C’est désormais chose faite. En effet, dans le souci d’apporter des éléments de réponse concernant ce dossier et de tenir informée l’opinion publique locale, les services de l’APC de Kadiria viennent de rendre publique la liste des 50 bénéficiaires sélectionnés par la commission de l’étude des dossiers. Une autre liste, dite de réserve et contenant 19 noms, a été aussi affichée. Selon les mêmes services, les critères de sélection ont été respectés à la lettre, à l’exception de deux dossiers retenus pour des raisons sociales extrêmes. Les mêmes services indiquent aussi que la sélection s’est faite suivant la circulaire du 06/02/2018, donnant la priorité aux demandeurs mariés issus de familles nombreuses mais aussi les plus à mêmes à s’acquitter des différentes tranches de paiement.

S’agissant des dossiers rejetés, l’APC informe que les motifs se rapportent aux critères de résidence dans la commune, la situation familiale et la justification des ressources. Par ailleurs, les services de l’APC ont démenti toutes les assertions de favoritisme qu’ils jugent «infondées» et lesquelles évoquent des personnes, retenues dans la liste des bénéficiaires, qui seraient étrangères à la commune. Il convient de souligner que le quota des 50 unités LPA fait partie du programme des 1 000 unités attribuées à la wilaya lors d’une visite du ministre de l’Habitat. Dans cette municipalité, la demande de logements, toutes formules confondues, est importante, mais les quotas restent insuffisants pour les satisfaire.

D. M.