Accueil Bouira Le chemin d’Azaknoun impraticable

El-Adjiba

Le chemin d’Azaknoun impraticable

47

Azaknoun, est une bourgade rurale située dans la commune d’El Adjiba. Peuplé d’environ 2 500 âmes, ce village se trouve aux prises avec des carences qui touchent tous les volets. Néanmoins, il y a parmi ces déficits ce point lié à la dégradation du chemin qui mène vers cette bourgade rustique.

En effet, ce tronçon, long d’environ dix kilomètres, se trouve toujours en proie à la détérioration de sa couche bitumeuse laquelle est devenue impraticable à plusieurs sections. Ce chemin, qui débouche sur la RN5, est jalonné de nids-de-poule, de crevasses et d’ornières oblongues, lesquels ne sont guère faits pour une circulation automobile optimale.

Les usagers de ce tronçon trouvent beaucoup de peines à y circuler avec leurs véhicules, tellement il est dégradé. Cette situation, qualifiée de « cauchemardesque » par les usagers, notamment ceux habitant le village d’Azaknoun, se complique davantage à la tombée de la pluie, où l’asphalte devient marécageux et plein de boue. Les mares d’eaux pluviales s’accumulent dans les trous en compliquant la vie aux conducteurs. En temps sec, c’est plutôt la poussière qui monte en tourbillonnant au passage des véhicules, en créant un écran épais qui gène la visibilité des conducteurs. « À chaque fois que j’emprunte le chemin qui dessert le village Azaknoun, je slalome entre les trous et les nids-de-poule pour ne pas y laisser les roues. Cela fait des lustres que ce chemin n’a pas été réhabilité. Les préjudices matériels que portent la couche bitumeuse usée sont considérables pour les véhicules », déplore un usager de ce tronçon.

A ce problème de non prise en charge de la chaussée, il y a aussi le système de drainage des eaux pluviales qui brille par son absence à plusieurs endroits de ce tronçon, ce qui accentue davantage la dégradation de la couche bitumeuse, laquelle se trouve effritée sur les abords et ravinée par endroits à cause justement de son envahissement par les torrents pluviaux.
Y. S.