Accueil Bouira Le comité des sages interpelle le maire

SELLOUM - Risques d’inondations

Le comité des sages interpelle le maire

83

Le comité des sages du village de Selloum dans la commune d’Aghbalou a dans une requête adressée au premier magistrat de la commune, dont nous détenons une copie, demandé que les mesures nécessaires soient prises pour éviter tout risque d’inondations aux conséquences ravageuses sur les villageois et leurs biens. Redoutant particulièrement la saison de grandes pluies, les membres du comité ont tenu dans l’introduction de la requête à rappeler les situations cauchemardesques vécus par les villageois par le passé, lesquelles avaient engendré d’innombrables glissements et affaissements ayant touché des terrains, des maisons et des voies d’accès.

«Dès les premières gouttes de pluie, des glissements de terrain sont enregistrés à différents endroits du village. L’automne et l’hiver sont deux saisons particulièrement redoutées par les villageois car susceptibles d’engendrer des dégâts. C’est dans ce contexte que nous vous demandons de prendre les devants, en prenant des mesures à même d’éloigner tout danger», soulignent les rédacteurs de ce document. Un peu plus loin dans la requête, le comité des sages énumère certains points noirs susceptibles de connaître des inondations. À titre d’exemple, ils citent les quartiers Tinsouine, Iharkane et Tivhirinine.

Dans ces deux quartiers, le même comité indique que «la route y menant est dans état déplorable. Si des mesures ne sont pas prises rapidement, des dégâts peuvent être enregistrés au niveau de cette voie d’accès». Et de poursuivre : «La route entre Tinasouine et Iharkane risque de s’affaisser, en raison des travaux bâclés effectués lors de son aménagement : avaloirs, fossés bétonnés et ouvrages d’évacuation des eaux pluviales carrément obstrués», mentionne-t-on dans la requête. Il est aussi indiqué que «sur les hauteurs de Tinsouine, un oued passant par ce quartier déborde souvent et charrie sur son passage pierres et boue, qui finissent par inonder l’unique accès au village et à la RN 15».

Toujours selon l’état des lieux établi par les membres du comité des sages, il est mis l’accent sur le phénomène dangereux des inondations touchant les voies d’accès menant aux différents quartiers du village. «Les eaux de pluie en furie inondent les principales voies d’accès et provoquent des affaissements de terrain. Pis, ces eaux charrient boue branchages et viennent obstruer le CW 09, entre Selloum et Raffour, et la RN 15 à hauteur de Tivhirine. Les habitations ne sont pas non plus épargnées par les inondations à répétition», est-il encore souligné dans le document.

Et pour voir de visu les points noirs décrits, le comité des sages invite les services de la commune à dépêcher une commission technique pour faire un état des lieux, en vue de prendre les mesures qui s’imposent pour éviter tout danger sur les habitants du village et leurs biens.

Djamel M.