Accueil Bouira Le CW11 dans un piteux état

Ahnif

Le CW11 dans un piteux état

51

Le chemin de wilaya n°11 (CW11), qui relie la RN5 à la commune d’Ath Leksar, en traversant le territoire de la commune d’Ahnif du nord au sud, est, depuis des lustres, délabré et sa couche bitumeuse usée et cabossée.

En effet, ce tronçon névralgique pour la région de Tamellaht n’a connu aucune opération de réhabilitation depuis des années, laissant les usagers dans le désarroi. Ceux-ci prennent souffrent le martyre en le parcourant, car il est jalonné de trous, de crevasses et d’ornières, qui ne facilitent guère la tâche aux automobilistes qui l’empruntent.

«Passer par le CW11 n’est guère une sinécure pour moi, étant donné que la couche de bitume est complètement usée et cabossée par endroits. La largeur de ce tronçon ne cesse de diminuer, mettant en péril les véhicules qui se croisent. Les ravins en contrebas du CW11 et les ouvrages busés finissent toujours par s’oblitérer, à cause des déchets, des pierres et de la boue qui sont charriés par les torrents pluvieux. Que je sache, il n’y a eu aucune opération de curage et d’entretien de ce chemin. Il est exposé à la dégradation continuelle. Je souhaite vivement que les autorités se penchent sur cette situation qui nous pénalise et réhabilitent ce chemin qui nous est indispensable», affirme un automobiliste.

Cependant, ce ne sont pas seulement les usagers de ce chemin qui déplorent son état déliquescent, même les transporteurs, qui font la navette entre le chef-lieu municipal d’Ahnif et les villages de Tamellaht, regrettent cette situation qui leur complique la tâche.

«Faire la navette entre le chef-lieu d’Ahnif et le village Bourelmal n’est guère facile pour moi, en ce sens que le CW 11 est impraticable. La chaussée est tellement usée que mon fourgon subit de violentes cahotes, d’autant que c’est mon gagne-pain !», tempête un transporteur de Bourelmal.
Y. S.