Accueil Bouira Le CW12 dans un état exécrable

Ath Mansour

Le CW12 dans un état exécrable

91

Le chemin de wilaya N°12 (CW12) qui fait la jonction entre la RN5 et le CW42 A, traversant les territoires de la commune de Boudjellil dans la wilaya de Béjaïa, est devenu l’un des sujets de discussion dans la région, à cause de son état d’impraticabilité lamentable. En effet, ce tronçon long de 3 kilomètres, crucial et névralgique au demeurant pour toute la région, se trouve, ces derniers jours, dans un état de dégradation avancée, surtout après les dernières intempéries où il est devenu boueux, glissant et «marécageux».

Ce chemin, emprunté par des centaines d’usagers par jour, a été tout bonnement négligé après avoir connu un simulacre de réhabilitation, en juin 2016, dont les travaux ont été carrément bâclés avec la pose d’un tricouche qui n’a même pas résisté au delà de trois mois. Cette «réhabilitation», qui a tourné au fiasco, a fait couler beaucoup d’eau sous les ponts et laissé sur les carreaux des usagers complètement livrés à eux-mêmes.

Les critiques et autres diatribes fusent de ces usagers qui piaffent d’impatience de voir ce tronçon réhabilité dans les normes. «Moi, je suis un habituel usager de ce chemin (CW12, ndlr) et croyez-moi, à chaque fois que j’arrive au niveau de ce tronçon je me mets dans tous mes états, car mon véhicule subit des fortes secousses, étant donné qu’il ne subsiste pas la moindre once du bitume, toute la couche de l’asphalte a été usée à cause des travaux de réhabilitation complètement bâclés.

Je me demande pourquoi les autorités locales et de wilaya ont laissé ce chemin d’une importance capitale pour toute la région dans cet état lamentable. Je souhaite qu’il soit pris en charge dans les brefs délais, car nous en avons marre de subir les dommages d’un chemin carrément hors-usage», fulmine un usager de ce tronçon.

Et devant cette situation chaotique, bon nombre d’usagers se voient obligés d’emprunter le chemin qui communique entre Tihemamine et Ath Bouali, réhabilité l’an dernier avec un tapis, pour s’épargner les cahotes et le bourbier du CW12.

Y. S.