Accueil Bouira Le gaz naturel arrive à Iâllalen

Aït Yahia Moussa

Le gaz naturel arrive à Iâllalen

91

Le projet de gaz qui devait alimenter toute la commune à partir d’El Mers (Tizi Gheniff) en passant par Sanana et Ichoukrène (Draâ El-Mizan) a pris énormément de retard. Lancé en 2013, mais à cause notamment d’oppositions de propriétaires terriens aussi bien au niveau de la conduite dite de transport sur dix-sept kilomètres qu’au niveau de la réalisation des postes de détente, le projet a trainé en longueur. Cependant, des solutions palliatives ont été trouvées lors du débat sur ce problème à l’APW en présence du maire d’Aït Yahia Moussa.

« À cause des oppositions, nous craignons que ce projet prenne encore des années. Il faut trouver des solutions pour raccorder ces villages lorsque les possibilités existent », avait suggéré le P/APC lors de cette réunion. À rappeler que quelques villages ont été alimentés à la fin de l’année dernière à partir d’Imlikchen (M’Kira). Il s’agit d’Ath Rahmoune et des hameaux environnants, d’Imzoughène, d’Ath Moh Kaci et d’Agouni Ahcène. Une deuxième solution a été trouvée pour mettre en service les foyers situés dans le versant d’Iâllalen.

En effet, le raccordement de ces villages est fait à partir de Ain Zaouia.  » Ceux qui ont déjà leurs installations ont bénéficié de la mise en service de cette commodité. Pas moins de quinze foyers sont déjà alimentés. Il suffit de constituer un dossier simple composé d’une demande manuscrite, d’un acte de propriété ou d’un autre document justifiant l’existence de l’habitation signé par deux témoins, de la photocopie de la carte d’identité nationale et du certificat de conformité délivré par un agent agréé auprès de la Sonelgaz.

Le dossier sera déposé au niveau de la Sonelgaz. Une fois réglés les frais du branchement, le compteur sera installé », expliquera M. Boussad Sadani, élu à l’APC et délégué à l’antenne de mairie d’Iâllalen. Concernant, le village d’Ighil el Vir, non loin d’Iâllalen, notre interlocuteur nous apprendra que l’entreprise de réalisation du projet est toujours sur place. « Dès que les travaux seront terminés, il y aura la mise en service dans ce village et les hameaux environnants », enchaînera-t-il. Il est à signaler que les villages sis à la frontière avec Timezrit (Boumerdès) seront en principe alimentés à partir de cette commune. C’est dire que des solutions sont envisagées afin de soulager de nombreux villages.

Sans doute, le problème se posera à Tafoughalt, le plus grand village de la commune, où les oppositions d’implantation des postes de détente et de passage de la conduite principale ne sont pas encore levées, elles risquent de compromettre l’alimentation de centaines de foyers.  » C’est un problème épineux. Ces oppositions retarderont encore davantage l’arrivée du gaz naturel dans notre village », répondra un membre du comité de village qui n’écarte pas le recours à des actions de rue. Il est aussi attendu que le chef-lieu communal soit alimenté d’une manière ou d’une autre.  » Je crois que c’est le seul chef-lieu de toute la wilaya où aucun foyer n’est alimenté en gaz naturel », estimera de son côté une source proche de l’APC.

Amar Ouramdane