Accueil Bouira Le marché couvert de la ville réhabilité

Kadiria

Le marché couvert de la ville réhabilité

89

Le marché couvert de la ville de Kadiria, comme beaucoup de structures commerciales du même type à l’échelle du pays, allait subir le même sort que les fameux locaux réalisés dans le cadre du programme présidentiel. Réalisé en 2008 dans le cadre d’un vaste programme visant à installer des marchés couverts à travers les villes du pays, la structure a été conçue dans la précipitation et en l’absence d’une étude fiable et surtout sans la consultation des commerçants.

Ce marché a été, pour rappel, conçu pour résorber le commerce informel et supposé accueillir les intervenants dans ce circuit. Aussitôt inauguré en 2014 et ses locaux attribués aux commerçants de la ville que les premiers couacs étaient signalés. En effet, quelques mois seulement après l’attribution des stands aux commerçants que ces derniers ont fuit l’espace pour aller s’installer de nouveau dans les rues. Les différents intervenants ont fui cette structure essentiellement en raison de l’exigüité de lieux.

Ce départ précipité des commerçants a plongé la structure dans l’anarchie, ce qui a livré les lieux à l’abandon. En fait, durant de longues années, les locaux sont restés inoccupés. Une situation qui a accéléré la dégradation des lieux qui ont été transformés en décharge où étaient entreposés différents déchets. Pis encore, et profitant de la situation, des délinquants ont pris possession des lieux pour les transformer en endroit malfamé. Devant cet état de fait, et pour sauver ce qui restait de la cette structure livrée à l’abandon, la municipalité a fait une proposition à la direction du commerce pour un changement d’activités au niveau de la structure.

Or la proposition a été vite rejetée par les services de la DCP de la wilaya. Les choses ont traîné en longueur jusqu’en 2017, année durant laquelle les élus de la municipalité avaient décidé de récupérer la structure pour la céder à des opérateurs locaux privés pour son exploitation, moyennant le paiement d’un loyer lequel est venu renflouer la trésorerie communale. Les services de la wilaya ont donné l’aval pour la concession de l’espace au profit de privés pour son exploitation.

Après plusieurs consultations publiques infructueuses (05 au total), les services de la municipalité ont réussi enfin à concéder la structure à des privés pour une durée de trois ans, avec une obligation faite aux repreneurs de rénover le marché et de supporter les frais d’une telle opération. Effectivement, une vaste opération de nettoyage et de réhabilitation de la structure a été aussitôt entreprise par les repreneurs.

Dans un premier temps, les locaux et les alentours du marché ont été débarrassés des déchets et autres gravas qui jonchaient le sol. Puis, place aux travaux de réhabilitation. Les travaux en question ont touché la toiture, le sol, les murs, l’installation électrique et l’éclairage qui ont été entièrement réhabilités. La devanture, elle aussi à été revêtue en alucobond. L’opération de réhabilitation tire à sa fin et la structure ne saurait tarder à être livrée. Ainsi la structure laissée à l’abandon des années durant et surtout vouée à disparaître, a refait peau neuve pour rouvrir ses portes de nouveau à la population de la ville.

Djamel M.