Accueil Bouira Le projet des 80 logements LPA relancé

Lakhdaria

Le projet des 80 logements LPA relancé

103

Les travaux de réalisation du projet des 80 logements LPA de la ville de Lakhdraia vont devoir reprendre après plusieurs semaines d’arrêt ayant engendré du retard dans l’avancement du chantier. À l’origine du frein brutal des travaux du projet, le mini bidonville se trouvant à proximité du site accueillant le projet des 80 logements. Le bidonville en question abrite de nombreuses familles qui occupent depuis plusieurs années des habitations précaires. Faute d’un recasement, ces familles ont continué à occuper le site qui a longtemps empiété sur l’assiette du projet en gênant l’avancement des travaux.

Au début de ce mois d’octobre, et devant la persistance du problème, il a été enfin décidé du recasement des familles occupant les lieux dans de nouvelles habitations pour procéder juste après au lancement de l’opération de démolition des bicoques se trouvant à la périphérie du chantier des 80 logements LPA. L’opération de recasement s’est déroulée en présence du chef de daïra de Lakhdaria, du maire de la même commune, des services de sécurité, des pompiers et de nombreux représentants d’organismes publics (ADE, Concession de distribution de Bouira et Algérie Telecom). Après l’évacuation des lieux, il a été procédé juste après à la démolition du bidonville, une opération qui a nécessité la mobilisation des moyens matériels et humains de la daïra et de la commune de Lakhdaria.

Selon les services de la commune de Lakhdaria, cette opération fait suite à des instructions données par le wali de Bouira pour reloger les habitants du bidonville et démolir le site précaire. L’objectif étant d’offrir un habitat décent aux familles y résidant mais aussi et surtout de libérer l’assiette de terrain et ce, pour permettre la reprise des travaux et l’achèvement du projet des 80 logements LPA. Les familles habitants sur les lieux ont plutôt bien apprécie l’initiative car celle-ci vient mettre enfin un terme à un calvaire qui aura duré plusieurs années. De leur côté, les souscripteurs du projet LPA n’ont pas caché leur joie de voir enfin les travaux relancer et ce, après plusieurs semaines d’arrêt. Il est utile de rappeler que les mêmes souscripteurs ont à maintes reprises interpellé les responsables locaux sur le retard mis pour l’achèvement du projet.

D. M.