Accueil Bouira Le quartier des Martyrs attend toujours

AGHBALOU - Raccordement au gaz naturel

Le quartier des Martyrs attend toujours

34

Les résidents du quartier des Martyrs, au chef-lieu communal d’Aghbalou, montent au créneau et interpellent les autorités locales quant au retard de plus de cinq ans qu’accuse le projet de raccordement de leurs habitations au réseau du gaz naturel. Des membres du comité du quartier en question assurent que plusieurs requêtes ont été adressées aux autorités locales, dont le wali. Une délégation du quartier s’est même déplacée jusqu’à la daïra de M’Chedallah pour s’entretenir avec le chef de cette institution.

Les membres de ce comité diront que le réseau de transport du gaz naturel a été réalisé depuis deux ans sans qu’il ne soit procédé aux branchements individuels, après que l’entreprise réalisatrice a plié bagages, laissant le projet à moitié réalisé. Nos interlocuteurs diront aussi qu’une autre entreprise, chargée de la réalisation du réseau d’assainissement, a déterré plusieurs longueurs du réseau de transport du gaz naturel de leur quartier et a abandonné les conduites à l’air libre, sans exécuter la dernière opération qui est la remise en état des lieux.

Ces conduites, exposées aux agressions climatiques, sont en partie détériorées. Après leur rencontre avec le chef de daïra de M’Chedallah, le même comité informera que ce commis de l’État a pris attache avec la concession de distribution pour s’enquérir de la situation, notamment des raisons de l’abandon du projet, tout en promettant de se déplacer sur les lieux dans les jours à venir pour constater le cas relaté. On nous informe aussi que le chef de daïra s’est engagé à suivre en personne ce dossier et que le projet serait mené à terme avant l’arrivée de l’hiver.

Il est utile de préciser qu’au niveau du chef-lieu de la commune d’Aghbalou, ils sont des centaines de foyers à attendre depuis plusieurs années le raccordement de leurs foyers à cette énergie fossile. Selon nos informations, une fiche technique et un devis estimatif de travaux d’extension du réseau gaz, s’élevant à près de quatre milliards de centimes, ont été transmis aux autorités de wilaya au début de l’année. En dépit des assurances reçues par les responsables de la commune quant à la concrétisation de ce projet, à l’heure actuelle, aucune opération n’est lancée sur le terrain. Du coup, des centaines de foyers risquent encore un hiver sans gaz de ville dans une région de montagne connue pour son climat rude et ses hivers glacials.

O. S.