Accueil Bouira Les boutiques vandalisées !

Forêt récréative d’Errich

Les boutiques vandalisées !

382

Les boutiques et kiosques réalisés au niveau de la forêt Errich dans le cadre du projet de création d’espaces récréatifs, initié il y a de cela quelques années, ont subi beaucoup de dégradations et d’actes de vandalisme. Ces structures se dégradent chaque jour un peu plus et au rythme où vont les choses, il est fort à parier que dans peu temps, il n’en restera plus rien. Cet état de fait est sans conteste le résultat du laisser-aller et de l’abandon des lieux. En effet, depuis leur création, ces petits commerces sont restés inexploités.

Ils auraient pu être confiés à des jeunes pour en faire des buvettes, sandwicheries et autres commerces multiples. Cela aurait profité aux familles se rendant au niveau de la forêt où elles ne trouvent même pas où acheter une bouteille d’eau. Mais il n’en est rien de tout cela. Leur inexploitation et aussi et surtout leur abandon prolongé ont accéléré la dégradation de ces structures. Ce que dame nature a épargné à chacun de ses déchaînements, la main destructrice de l’homme a fini par tout détruire.

En plus de s’en servir comme endroits pour s’adonner à des beuveries, les délinquants ont aussi tout saccagé sur leur passage. L’absence des services de sécurité et du gardiennage des lieux n’a fait que favoriser les actes de vandalisme. À cette dégradation des équipements sont venues se greffer une insalubrité chronique et une pollution qui gagne chaque jour plus d’espaces finissant par transformer cet immense tissu forestier s’étalant sur plus de 600 ha en dépotoir sauvage où les rares visiteurs à s’y rendre encore côtoient détritus, sachets en plastique, canettes et autres bouteilles vides.

Devant cette insalubrité et l’absence des services, les familles très nombreuses au départ à se rendre dans la forêt récréative d’Errich pour s’offrir un moment d’évasion et changer d’air ont fini par déserter les lieux dont la fréquentation a drastiquement chuté ces dernières années. À l’heure actuelle, mis à part les quelques visiteurs occasionnels du lac situé à la lisière de la forêt et les quelques sportifs à s’adonner au footing, il est rare de croiser des familles sur les lieux devenus déserts et surtout livrés à l’abandon.

Il est utile de noter que les tentatives des walis successifs de Bouira pour redynamiser le projet de la forêt récréative sont restées vaines. À chaque visite des lieux, les autorités de wilaya relèvent les mêmes carences et expriment leur désappointement devant l’abandon des lieux avant de donner des instructions allant dans le sens de revoir les choses pour faire de la forêt un endroit attractif pour les familles bouiries. Mais c’est peine perdue. Les années se suivent et se ressemblent et rien n’a changé.

Djamel M.