Accueil A la une Les élèves otages d’un conflit APC – Fournisseur

SOUR EL-GHOZLANE - Un petit repas froid au quotidien dans les primaires

Les élèves otages d’un conflit APC – Fournisseur

193

Les parents d’élèves des écoles primaires de la commune de Sour El-Ghozlane, au sud de la wilaya de Bouira, ne cessent d’alerter les responsables locaux sur la qualité des repas servis à leurs enfants. Ainsi, selon le responsable local de l’Organisation nationale des parents d’élèves, des repas froids, au lieu de repas chauds, sont servis dans toutes les écoles primaires de la commune, et ce depuis le début de l’année scolaire. Notre interlocuteur a assuré que son organisation, en plus des différentes associations de parents d’élèves, ont alerté les responsables locaux sur cette situation à travers plusieurs écrits, en vain.

Toujours selon notre source, les repas servis quotidiennement sont uniquement constitués d’un petit morceau de pain, d’une boîte de yaourt et de deux ou trois portions de fromage. Pis encore, les élèves ne sont même pas autorisés à les consommer à l’intérieur des cantines scolaires et sont invités à quitter l’école, une fois servis. Pour cela, les parents d’élèves souhaitent vivement l’intervention des responsables de la wilaya pour mettre un terme à cette situation, qui perturbe la scolarisation et le régime alimentaire de leurs enfants. «Si vous faites le tour des écoles primaires de notre commune, vous allez constater qu’en sortant de l’école, les élèves sont à chaque fois munis de petits sandwichs de fromage et de pots de yaourt, qu’ils consomment en rentrant à la maison.

Une situation qui dure depuis le début de l’année scolaire, puisque les cantines scolaires de ces écoles ne sont plus alimentées en produits nécessaires pour préparer des repas chauds. Nous attendons toujours l’intervention des responsables concernés pour résoudre ce problème, qui pénalise nos enfants et perturbe leur scolarité, surtout durant la saison hivernale», a indiqué un parent d’élève de l’école primaire Abd El-Hamid Ben Badis du centre-ville. Pour sa part, le maire de Sour El-Ghozlane a expliqué ce problème par la défaillance du soumissionnaire devant approvisionner les écoles primaires, en denrées alimentaires, ce qui a conduit les services municipaux à résilier son contrat et à opter pour un autre fournisseur. Cependant, cette procédure a été freinée par le recours déposé par ce fournisseur, a affirmé le maire de Sour El-Ghozlane, lequel a tenu à rassurer les parents d’élèves, en leur précisant que ce problème sera résolu dès le retour des élèves des vacances scolaires.
Oussama Khitouche