Accueil Bouira Les habitants se plaignent du cadre de vie

Ferme agricole Ahmed Allouache

Les habitants se plaignent du cadre de vie

50

Les habitants de la ferme agricole Ahmed Allouache sont confrontés à beaucoup de problèmes qui ne sont pas sans répercussions sur leur cadre de vie.

Un cadre de vie qui ne cesse, selon eux, de se dégrader substantiellement. Selon ces habitants, la ferme où résident des dizaines de familles manque de tout, à commencer par l’aménagement urbain. A ce sujet, les habitants font savoir que les accès au niveau de la ferme sont dans un état déplorable. «Les accès de la ferme ne sont pas aménagés. Ils ne disposent ni de trottoirs, ni d’ouvrages d’évacuation des eaux pluviales», confie un habitant. Et d’ajouter : «Les accès sont toujours à l’état de piste.

En hiver, la boue et les flaques d’eau envahissent toute la ferme et rendent tout déplacement difficile. La circulation automobile est aussi laborieuse». L’autre problème qu’évoquent les résidents concerne l’éclairage public. Selon eux, le réseau existant est défectueux et carrément inexistant dans certains endroits du bourg. Un état de fait qui complique le déplacement la nuit et les expose, surtout, à l’insécurité, surtout dans une région entourée de vastes champs. Les mêmes habitants parlent aussi de problèmes d’égouts à ciel ouvert et de rejets polluants déversés dans la nature. Un problème lancinant, s’inquiètent les résidents de la ferme, car il présente des risques d’épidémies et une menace pour la santé des populations.

«Le problème des égouts reste le plus lancinant au niveau de notre ferme. En été, en plus des odeurs nauséabondes qui se dégagent du rejet principal des égouts, la ferme voit une importante prolifération de moustiques et d’insectes nuisibles», témoigne-t-on. Cette situation qu’ils jugent déplorable, les habitants indiquent qu’elle perdure depuis maintenant plusieurs années. «Les résidents de la ferme souffrent dans le silence depuis plusieurs années et aucun plan de prise ne charge n’a été entrepris par les responsables de la commune de Bouira. Pourtant, la ferme que nous habitons se trouve à quelques encablures du centre-ville. Mais elle reste toujours en proie à l’isolement», confie-t-on. Les habitants interpellent les pouvoirs publics pour se pencher sur les problèmes auxquels ils sont confrontés et surtout inscrire des opérations de développement pour sortir ce bourg de l’isolement.

D. M.