Accueil Bouira Les motos de la mort prolifèrent

M'CHEDALLAH - Accidents de la circulation

Les motos de la mort prolifèrent

102

Le parc des motocyclettes a carrément explosé ces deux dernières années dans la région de M’Chedallah. À l’origine de cette situation, l’arrivée sur le marché d’importants quotas de motos, de type grosses cylindrées, rapides et à la portée des bourses moyennes, vendues entre 15 et 20 millions de centimes.

Seulement, les mesures de sécurité ne suivent pas, sachant que l’écrasante majorité des motocyclistes ne mettent pas le casque, pourtant obligatoire et pour le conducteur de moto et pour le passager. Conséquence : sur les routes de la région, il ne se passe pas une semaine sans qu’un accident de moto ne se produise.

Le dernier en date a été enregistré dans la journée de mercredi dernier, où une moto est entrée en collision avec un poids lourd, en plein centre de Chorfa, au niveau du boulevard principal (RN15). Le motocycliste et son passager, âgés respectivement de 17 et 20 ans, s’en sont sortis avec de graves blessures.

Le conducteur a dû être évacué au service maxillo-facial du CHU Mustapha Bacha. Il est utile de signaler que les motocyclistes négligeant le port du casque franchissent des barrages des services de sécurité sans qu’ils ne soient inquiétés.

Notons que les motos grosses cylindrées sont dotées de 5 vitesses et franchissent aisément la vitesse autorisée de 120 km/h. Aussi, l’écrasante majorité des motocyclistes sont des jeunes, entre 17 et 25 ans, plus enclins à appuyer sur l’accélérateur.

De l’avis des habitants de la région, il est temps de mettre le holà à cette situation, en redoublant de contrôle et de mesures coercitives, pour préserver des vies humaines et éviter des handicaps à vie, sachant que la moindre chute ou accident de moto peut conduire au drame, surtout en cas de non port du casque.

«Les services de sécurité doivent sévir et verbaliser certains conducteurs qui enfreignent les lois. Des campagnes de sensibilisation doivent être menées en parallèle pour mettre en garde les motards sur les dangers du non port du casque et de celui de l’excès de vitesse», estime un routier.

Oulaid Soualah