Accueil Bouira Les résidents réclament de l’aménagement

DECHMIA - Cité des 26 logements

Les résidents réclament de l’aménagement

432

Les résidents de la cité des 26 logements du chef-lieu de la commune de Dechmia, sise à l’extrême sud-ouest de la wilaya de Bouira, se plaignent de l’état de dégradation avancé dans lequel se trouvent les routes de leur quartier et du manque d’aménagement. Ces derniers assurent que cette situation dure depuis plus de 15 années et qu’ils attendent toujours l’inscription d’un projet de réhabilitation pour leur quartier. D’après nos interlocuteurs, aucune route n’est bitumée au sein de leur quartier, qui manque aussi de trottoirs, d’espaces de stationnements et d’éclairage public.

Les habitants dudit quartier affirment qu’ils souffrent de cette situation, surtout durant la saison pluviale puisque les routes parsemées de nids-de-poule et de trous gênants se transforment en véritables marécages et deviennent impraticables pour les piétons et les automobilistes. En été c’est le problème de la poussière qui se pose avec insistance. Les plaignants assurent par ailleurs avoir saisi à maintes reprises le maire de Dechmia ainsi que le chef de daïra de Sour El-Ghozlane sur l’urgence de cette situation mais en vain.

Ces derniers assurent qu’ils attendent toujours une réaction de la part de ces responsables locaux : «Nous habitons dans ce quartier depuis 15 ans, et malheureusement rien n’a été entrepris pour l’amélioration de notre cadre de vie et de notre environnement direct. Nous attendons toujours de voir les promesses des autorités locales pour l’aménagement du réseau routier, se concrétiser sur le terrain ! En attendant, nous prenons notre mal en patience», se désole l’un des résidents de ce quartier.

Ce dernier évoque également les problèmes générés par l’absence d’avaloirs pour le drainage des eaux pluviales, de l’inexistence d’un réseau d’éclairage public, de la défaillance du réseau d’assainissement et enfin de l’absence d’un stade ou d’une aire de jeux pour les enfants. Pour notre interlocuteur, les responsables locaux doivent se pencher rapidement sur les revendications posées par les résidents et ce, dans l’objectif d’amélioration de leur quotidien dans cette cité.

Oussama Khitouche