Accueil Bouira Les transporteurs retapent la route

Bouira - chef-lieu

Les transporteurs retapent la route

74

Malgré sa modernisation il y a moins de cinq ans, la route menant de la ville de Bouira au quartier périphérique de Ras Bouira s’est très vite dégradée.

En l’absence de réaction des services de la commune, des transporteurs assurant la desserte entre le centre et le quartier de Ras Bouira ont initié, mardi dernier, un volontariat pour réfectionner certaines sections endommagées de ce tronçon.

Les bénévoles se sont attaqués à tous les points impraticables qu’ils ont revêtus en béton. Mais ils ont d’abord organisé une quête pour collecter les fonds nécessaires à l’achat de divers matériaux.

«Devant l’absence de réaction des responsables de la commune de Bouira, que nous avions pourtant interpellés à maintes reprises sur l’état de cette route et les désagréments qu’elles causait aussi bien aux usagers qu’aux transporteurs, nous avons décidé de prendre les choses en main, en initiant ce volontariat pour tenter d’améliorer un tant soit peu la situation», dira à ce propos un transporteur qui a pris part à cette action de volontariat.

Cette dernière a été très bien accueillie par les habitants du quartier de Ras Bouira et les nombreux usagers de cette route. Il est utile de préciser que ce chemin de près de 2 km avait fait l’objet de travaux d’aménagement, consistant entre autres en l’aménagement de trottoirs, l’installation d’un réseau de l’éclairage et le bitumage.

Seulement, le tronçon en question est vite devenu impraticable sur certaines sections, éventrées pour l’acheminement de différents réseaux, sans que l’indispensable opération de remise en état ne soit menée en bonne et due forme.

A ces endroits, le bitume avait été carrément démoli dans le sens de la largeur, pour faire passer divers tuyauteries. Puis, les tranchées ont été remblayées avec de la terre que les ouvriers n’ont pas compactée. Situation qui a laissé apparaître des trous béants qui gênaient énormément la circulation automobile. Pourtant, et suivant la clause de remise en état des routes, cette opération devrait être menée à l’aide du goudron.

D. M.