Accueil Bouira Les travaux à l’arrêt

LAKHDARIA - Projet d’aménagement du quartier El-Krichiche

Les travaux à l’arrêt

48

Les voies d’accès du quartier El-Krichiche (20 Août) de la ville de Lakhdaria sont dans un piteux état. Gadoue, mares d’eau et ornières en sont le décor quotidien.

En cause, des travaux d’aménagements achevés qu’à moitié et laissés en l’état. En effet, cette situation, que d’aucuns qualifient de «catastrophique», est due aux travaux d’aménagement lancés il y a quelques mois, et lesquels sont actuellement à l’arrêt.

Les habitants affirment que l’entreprise en charge du projet a commencé par décaper la chaussée, puis a réalisé fouilles en vue de réhabiliter différents réseaux, notamment celui de l’assainissement. Seulement, le projet connaît depuis plusieurs semaines un arrêt prolongé.

L’entreprise a quitté les lieux, laissant derrière elle un chantier à ciel ouvert. Par conséquent, les fréquentes pluies, qui se sont abattues ces dernières semaines, ont embourbé les ruelles qui étaient déjà assez impraticables aussi bien pour les automobilistes que pour les piétons. «Les ruelles sont remplies de boue et des flaques d’eau se sont formées un peu partout.

Situation qui complique le déplacement des habitants, qui se sont retrouvés à patauger dans la frange à cause d’un projet censé pourtant améliorer le cadre de vie de la cité», témoigne un habitant du quartier.

Et d’ajouter : «Les rues sont inondées et le niveau des eaux qui y stagnent a sensiblement augmenté suite aux dernières intempéries, ce qui a obligé les habitants à poser des bouts de madriers et des briques pour faciliter les déplacements, surtout des écoliers». Certains habitants affirment que cette situation a obligé beaucoup d’automobilistes à se passer de leurs véhicules, tant la circulation automobile est laborieuse.

Des désagréments mais aussi des risques de chutes, notamment pour les enfants, nombreux à emprunter ces ruelles pour se rendre à l’école. «Au départ, nous avions bien accueilli l’annonce de la reprises des travaux d’aménagement du quartier, mais nous avons vite déchanté, constatant de nouveaux arrêts, répétés et prolongés.

Ces arrêts, en plus de retarder la livraison du projet, ont causé beaucoup de désagréments aux habitants, qui voient ainsi leur cadre de vie dégradé», constate, dépité, un habitant d’El-Krichiche. Il est utile de préciser que ce projet était déjà en souffrance depuis plusieurs années, avant sa récente relance par l’actuel exécutif communal, en 2018. Beaucoup de projets de même nature, restés jusque-là aussi en souffrance, avaient été également relancés.

Ainsi donc, au quartier en question, après l’installation de l’entreprise et un bon début de travaux, ces derniers ont connu des arrêts avant d’être tout bonnement interrompus. Devant cette situation, des visites de terrain ont été programmées dans ce quartier par le maire et ses services techniques, pour tenter de débloquer la situation et permettre ainsi la relance de travaux.

L’on apprendra des services de l’APC qu’une réunion ayant regroupé le chef de daïra, les services techniques de la commune, des représentants de la DUC de Bouira et l’entrepreneur en charge des travaux avait été tenue à la fin du mois écoulé. Selon notre source, ladite réunion avait permis de passer en revue et de discuter de tous les problèmes freinant l’avancement du projet.

Le conclave avait donc permis de trouver des solutions à même de redémarrer le chantier, avec en prime une décision portant sur la reprise immédiate des travaux et l’accélération de la cadence. Mais malgré ces engagements, les habitants n’ont rien vu venir. Devant cette situation, et surtout ses répercussions sur le quotidien des résidents dudit quartier, ces derniers interpellent encore une fois les responsables de la commune pour sommer l’entreprise réalisatrice de relancer le chantier.

Djamel M.