Accueil Bouira Les villageois interpellent le maire

BORDJ OKHRISS - Le projet d’assainissement à l’arrêt

Les villageois interpellent le maire

132

Dans une requête adressée au maire et au chef de daïra, des citoyens du village El Aouachria, relavant de la commune de Bordj Okhriss, sise à l’extrême sud-est de la wilaya de Bouira, ont réclamé la relance du projet de réalisation d’un réseau d’assainissement pour leurs foyers. D’après les signataires de cette missive, dont une copie nous a été remise, ce projet inscrit au titre du PCD 2018, est à l’arrêt depuis près de deux mois et ce, malgré un taux d’avancement appréciable estimé à plus de 50 %.

Toujours selon ces villageois, ce projet accuse désormais un grand retard en raison de l’arrêt injustifié des travaux, puisque le délai initial pour la mise en service de ce réseau, était de quatre mois uniquement. Les villageois souhaitent vivement l’intervention des responsables locaux et ce, afin de relancer les travaux dans les meilleurs délais et avant l’arrivée des neiges et le blocage des axes routiers. «Nous avons été très heureux d’apprendre que notre localité serait enfin raccordée à un réseau d’assainissement en bonne et due forme, car nous souffrions depuis des années de ce problème qui a causé la multiplication des fausses sceptiques, des déversements anarchiques des eaux usées et des risques de maladies (…) malheureusement, cette joie n’a été que de courte durée puisque les travaux se sont vite arrêtés et l’entreprise chargée de ce projet a plié bagage sans nous fournir la moindre justification.

Nous attendons depuis le départ de cette entreprise, la reprise des travaux et cette attente n’a que trop duré. Désormais nous craignons un arrêt définitif de ce projet, c’est pour cela que nous réclamons une intervention rapide des responsables locaux, à leur tête le maire et le chef de daïra, afin de solutionner rapidement ce problème», lit-on dans cette requête à travers laquelle les villageois ont aussi réclamé l’inscription d’un autre projet pour la réhabilitation du réseau routier de leur localité au même titre que le réseau d’éclairage public, défectueux depuis de nombreuses années, selon eux.

Ils assurent d’ailleurs que les responsables locaux se sont engagés à inscrire deux projets pour la réhabilitation de la route communale reliant leur village au chef-lieu municipal, et une autre opération pour la réhabilitation de l’éclairage public. Malheureusement pour eux, rien n’a été fait pour le moment. «Le maire de Bordj Okhriss nous a assuré à maintes reprises que nos doléances seront prises en charge progressivement dans le cadre des programmes communaux de développement (PCD). Cependant, force est de constater que rien n’a été fait pour faire sortir notre village de ce sous-développement et de son isolement. Nous attendons toujours la concrétisation des promesses du maire pour la réhabilitation des routes et du réseau d’éclairage public de notre village, mais aussi pour la réalisation d’une salle de soins et d’une antenne de l’état civil, car il s’agit pour nous de véritables nécessités», expliquent les villageois.

Oussama K.