Accueil A la une Les voleurs sévissent de nouveau

M'CHEDALLAH - Un malheureux éleveur délesté de trois vaches laitières

Les voleurs sévissent de nouveau

6415

A Tamourt Ouzemour, un quartier périphérique du village Ath Yevrahim, dans la commune de M’Chedallah, les voleurs de bétail sévissent depuis des années. Dernièrement, ils ont ciblé un malheureux éleveur de bovins. Trois vaches laitières de race importée lui ont été dérobées. Les voleurs ont commis leur forfait dans la nuit du jeudi à vendredi derniers. Notre source affirme que les deux chiens de garde se trouvant dans l’enclos ont été transpercés à l’aide de fourches pour les neutraliser.

La nouvelle qui a rapidement fait le tour de la région a de nouveau semé la psychose parmi les paisibles citoyens sachant que cette bande qui écume l’axe Assif Assemadh Chorfa dans la vallée du Sahel n’en est pas à son premier coup. En effet, tout le monde dans la région pense que c’est la même bande qui a perpétré une série de vols par effraction en ciblant supérettes, magasins d’alimentation générale, des cafés en usant d’une incroyable audace dans la nouvelle ville de M’chedallah l’année passée cela en parallèle aux vols de cheptel.

Pour rappel, les vols de cheptels sont monnaie courante dans la région de M’chadallah et leurs auteurs s’assurent d’écouler les bêtes au delà des frontières de la wilaya. Le dernier vol de ce genre dans la région remonte au mois de ramadhan dernier lorsque plusieurs vaches laitières et bœufs avaient été volés sur les hauteurs d’Aghbalou. Certains d’entre eux ont été retrouvés dans une étable d’un éleveur dans la wilaya de Sétif. Malheureusement l’enquête diligentée par les services de la brigade de gendarmerie de Chorfa n’a pas permis de récupérer l’ensemble des bovins subtilisés.

Au mois de septembre dernier, un vol de bétail avait été enregistré dans la commune d’Ath Laqser. En effet, des bandits s’étaient infiltrés dans une étable en la vidant d’une dizaine de moutons et brebis en agissant en toute impunité à la faveur de la nuit. Le propriétaire du troupeau a porté plainte auprès de la brigade de gendarmerie d’Ath Leqsar. Il est à signaler aussi que comme chaque année en cette période, les voleurs d’olives ont repris du service en opérant de nuit.

Bien qu’elle soit située en périphérie du chef-lieu de commune où se trouvent les siège des services de sécurité tous corps confondus, Tamourt Ouzemour et a un moindre degré la nouvelle ville plus connue sous le nom de la CAPS sont deux endroits de prédilection des délinquants qui sèment la terreur parmi les résidents de ces deux localités les moins sécurisées de la région.

Oulaid Soualah